JOHNNY GUITARE (1954) Nicholas Ray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOHNNY GUITARE (1954) Nicholas Ray

Message par shériff Thompson le Mer 19 Avr - 13:00

JOHNNY GUITARE (1954)

Western américain de Nicholas Ray.
Avec Sterling Hayden Mercedes McCambridge, Scott Brady, John Carradine, Ward Bond et Ben Cooper.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

LE SUJET

Tenancière d'un saloon, Vienna embauche Johnny Logan comme musicien, un homme qu'elle a connu autrefois. Ils vont être en proie à la haine d'Emma Small, jalouse de Vienna et de sa relation avec le héros local, le "dancing kid", qu'elle croit à l'origine de la mort de son frère lors d'une attaque de diligence.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un western insolite, aux couleurs et aux décors baroques. Nicholas Ray bouleversait aussi le genre en donnant le beau rôle à une femme, Joan Crawford, sublime dans l’un des rôles de femme les plus marquants de l’histoire du western. Incompris à sa sortie puis défendu par la Nouvelle Vague, c’est aujourd’hui un film incontournable.

La bouche charnue de Joan Crawford, ses yeux profonds fixés sur la foule des lyncheurs alors qu’elle continue à jouer du piano ; les contrastes irréels du Trucolor, procédé dont Johnny Guitare fut le chant du cygne ; la musique, inoubliable, au succès planétaire : nombreuses sont les images, visuelles ou sonores, que le film de Nicholas Ray a essaimées.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
shériff Thompson
Wyatt Earp
Wyatt Earp

Messages : 609
Cartouches : 642
Réputation : 9
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHNNY GUITARE (1954) Nicholas Ray

Message par shériff Thompson le Mer 19 Avr - 13:15


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
shériff Thompson
Wyatt Earp
Wyatt Earp

Messages : 609
Cartouches : 642
Réputation : 9
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHNNY GUITARE (1954) Nicholas Ray

Message par Cooper le Sam 22 Avr - 17:40

Le procédé de couleurs, Trucolor dont les défauts furent vite abandonner, suscite d'intéressantes recherches plastiques.

Nicholas Ray s'efforça d'en éliminer au maximum le bleu, qui rendait mal pour accentuer, phénomène paradoxal pour un film en couleurs, les tonalités de noir et de blanc. Ainsi pour le noir des vêtements de la meute en furie, le blanc de la robe de J. Crawford jouant du piano dans son saloon semblable à une caverne.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7227
Cartouches : 8461
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHNNY GUITARE (1954) Nicholas Ray

Message par shériff Thompson le Dim 30 Avr - 9:37

Un début un peu maladroit certes avec l’arrivée de Johnny Guitar avec exposition expéditive des prémisses de l’action; deux curieuses ponctuations burlesques avec musiques, plutôt incongrues, presque ridicules; un champ-contre-champ sur fond de transparence; le montage parallèle de deux scènes filmées l’une au crépuscule, l’autre sous un lumineux ciel bleu; des acteurs de second plan incapables de dire une réplique correctement…

Bref, pas mal de petits « défauts ». Même insignifiants en apparence, les plans s’offrent avec une évidence, un détail, un geste qui font qu’on s’attache à l’essentiel : la trouble émotion qu’ils véhiculent.

Quelque chose de plus important que la perfection est en jeu : un souffle souterrain, qui éclate parfois à la surface quand, entre le décor, la composition du cadre, les mouvements de caméra, la musique, les acteurs et les dialogues (sublimes) naît une incandescente interaction.

Critikat.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
shériff Thompson
Wyatt Earp
Wyatt Earp

Messages : 609
Cartouches : 642
Réputation : 9
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHNNY GUITARE (1954) Nicholas Ray

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum