Shérif Jackson (2013) Logan Noah Miller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Shérif Jackson (2013) Logan Noah Miller

Message par Invité le Sam 27 Fév - 9:53



En conflit avec un fanatique religieux qui règne sur une communauté semblable aux Mormons, un couple de petits fermiers de l'Ouest perd son chien de garde, mystérieusement tué, puis le mari , pour avoir protesté auprès du religieux , est égorgé dans un endroit désert par ce dernier. Enfin, notre religieux, très attiré par les femmes, viole la veuve à l'occasion d'une visite de"courtoisie".
Pendant ce temps, le shérif local, totalement inefficace, est remplacé par un shérif envoyé par le gouverneur de l'Etat et ne tarde pas à se heurter à notre potentat religieux...

Une bonne surprise que ce western américain assez sanglant et, où Ed Harris compose un shérif vraiment original. Le titre anglais est évidemment à prendre au second degré tant la veuve s'acharne sur ses victimes. Au dessus du lot de la production américaine actuelle.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Shérif Jackson (2013) Logan Noah Miller

Message par Invité le Sam 27 Fév - 9:53

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Shérif Jackson (2013) Logan Noah Miller

Message par Invité le Sam 27 Fév - 9:55

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Shérif Jackson (2013) Logan Noah Miller

Message par Chris 68 le Dim 28 Fév - 8:32

« Sweetwater », le titre original, est un clin d'oeil à « Il était une fois dans l’Ouest » de Sergio Leone dans un film qui rend autant hommage au western spaghetti qu’au western le plus traditionnel. L’hommage au western italien est dans le jeu avec les codes du western traditionnel, ce film est la vengeance d’une femme, Sarah. Le Shérif Jackson (Ed Harris) est en fait un personnage secondaire par rapport à Sarah (January Jones), la vengeresse de son mari tué des mains de Josiah (Jason Isaacs).

Ce film ne suit pas que les influences du western. C’est à la fois un film que l’on peut suivre au premier degré, de même qu’un film dont on peut voir la vision qu’il porte sur le monde en apportant une certaine vision métaphorique de l’Amérique d’aujourd’hui. Dans tous les cas il faut saluer la prestation de January Jones. Ce film aurait pu légitimement porter le titre de « Lady Sarah ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ed Harris dans le rôle-titre est épatant. Jason Isaacs (décidément habitué aux rôles de méchants (cf. saga Harry Potter)) est lui aussi fort convainquant. Que demander de plus ?

Que le western redevienne un genre à la mode ! Pourquoi pas !
Le prochain film des frères Logan sera un Thriller !

Ce film a été présenté en compétition lors de la 39ème édition du Festival du cinéma Américain de Deauville en 2013. Il est a remarqué que « The Retrieval » (également en compétition cette année-là (ce film sera récompensé du Prix de la critique internationale)) de Chris Eska est lui-même considéré comme un western … quand on vous dit que le genre frémi de nouveau !


WHOOZONE 2012

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Chris 68
1er Mercenaire
1er Mercenaire

Messages : 667
Cartouches : 709
Réputation : 20
Date d'inscription : 01/06/2014
Localisation : El Paso (Texas)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shérif Jackson (2013) Logan Noah Miller

Message par Cooper le Dim 28 Fév - 12:11

Un western avec un humour noir délectable, réalisé par les frères Miller dont l’approche originale du cinéma et l’univers singulier n’ont d’égal que la folie et l’excentricité de leurs personnages mais aussi celles des comédiens qui les interprètent.

Prostituée repentie, Sarah (January Jones) vit très simplement, dans une ferme isolée, avec son mari Miguel (Eduardo Noriega). Mais un soir, Miguel ne revient pas… Sarah se met à soupçonner le « prophète Josiah » (Jason Isaacs), à la tête d’une secte de fondamentalistes voisine de leur propriété, à qui Miguel avait eu le tort de tenir tête. Par un autre chemin, le shérif Jackson (Ed Harris), redresseur de torts excentrique aux méthodes aussi peu orthodoxes que sa dégaine, à la recherche de deux frères disparus, en vient également à surveiller de près Josiah… Les chemins de ces trois personnages hauts en couleurs ne vont pas tarder à se croiser, et la rencontre ne se fera pas sans heurts.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Genre américain par excellence, sacré, avec des règles bien définies, le western, annoncé régulièrement comme mort et enterré depuis quelques décennies, est toujours un genre bien présent dans l’industrie du cinéma américain. Pour exemple, rien que cette année, on a pu voir les très réussis Django Unchained de Quentin Tarantino et Lone Ranger de Gore Verbinski, qui, comme Shérif Jackson, sous couvert de divertissement, traitent d’événements difficiles de l’histoire des Etats-Unis.

Avec ce deuxième film, audacieux et décalé, à l’humour noir dévastateur, les frères Miller empruntent les codes classiques du « Revenge Movie » afin de mieux les détourner. On pense en effet ici tout aussi bien aux classiques du genre, de Ford à Eastwood en passant par Peckinpah qu’au cinéma de Tarantino ou encore des frères Coen.

Qui dit western dit paysages et grands espaces. Au début du film l’ouest est magnifié et idéalisé par des plans sublimes. Le travail effectué sur la lumière et la photo offre des images grandioses à la limite du lyrisme. Mais très vite l’histoire et les personnages, tous aussi fous et dangereux les uns que les autres, nous entraînent dans un chaos inattendu. Les personnages se révèlent différents de ce à quoi nous nous attendions et leurs interprétations jouissives par des acteurs très en forme leurs confèrent d’ores et déjà le statut de cultes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ici, le Shérif danse. Il incarne un esprit libre qui agit en fonction de ses propres règles. Il fait son travail, mais à sa manière. Intransigeant et sans pitié. En roue libre, Ed Harris (L’Etoffe des Héros (83) de Philip Kaufman, Alamo Bay (85) de Louis Malle, Le Complot (88) de Agnieszka Holland, Abyss (89) de James Cameron, Les Anges de la nuit (90) de Phil Joanou, Les Pleins pouvoirs (97) de Clint Eastwood, The Truman Show (98) de Peter Weir…), déjà à l’affiche de Touching Home (2008 – inédit en France), premier film des frères Miller, campe ici un personnage truculent et complètement dingue sans être hystérique. Il est opposé au personnage de prophète sanguinaire qu’interprète avec délectation Jason Isaacs (Lucius Malfoy dans la saga « Harry Potter »). Ce dernier excelle en religieux fanatique déjanté. Il est cruel, jaloux, vicieux… Son charme et son regard bleu perçant contraste avec ses instincts psychopathes, ses délires prophétiques et autres exécutions divines.

Polygame et probablement schizophrène, il est persuadé de faire le travail de Dieu sur Terre. Fou de pouvoir, il cherche à posséder biens et personnes quitte à détruire qui osera défier son ego. Mais le shérif Jackson ne sera pas le seul adversaire du gourou mormon libidineux. Trahie par la religion et dans ses idéaux, Sarah, l’ex-prostituée décide de se faire justice elle-même et se lance dans une croisade vengeresse. Avec un passé douloureux et habitée par une douleur muette, la veuve cache un caractère fort. C’est tout en élégance, de sa tenue à sa gestuelle, qu’elle va méthodiquement et froidement traquer ceux qui ont brisé sa vie. Magnifiquement interprété par la radieuse January Jones (Full Frontal (02) de Steven Soderbergh, Self Control (03) de Peter Segal, Trois enterrements (05) de Tommy Lee Jones…), le personnage quasi mutique de Sarah a quelque chose de Calamity Jane ou encore de la mariée « Black Mamba » qu’interprète Uma Thurman dans Kill Bill (03) de Quentin Tarantino.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les destins de ces trois personnages vont donc se croiser dans cette bourgade aux allures de cirques avec ses monstres de foire, ses « freaks » aux passions exacerbés et aux pulsions incontrôlables. Bourgade qui symbolise notre société malade et corrompue par l’argent, le pouvoir, la religion, la possession, l’avoir.

Avec un cynisme implacable ce western nihiliste fait immanquablement penser à l’oeuvre des frères Coen et offre une parabole d’actualité non seulement sur les peurs irrationnelles que suscite l’immigration mais aussi sur la menace que représentent les fortunes des sectes d’illuminés racistes.

Même si Shérif Jackson est un western crépusculaire et violent, il n’en est pas moins pour autant un film rafraîchissant par sa dérision et son outrance. Avec ce film, les frères Miller, qui ne manquent ni d’idées ni de talent, dépassent les conventions du western. Ici, il n’y a ni gagnant, ni héros. Tout le monde se fait avoir dans cette histoire sombre et sordide. Ils signent un film certes original mais restent rigoureux dans l’exercice. C’est cette application dans leur travail qui fait que Shérif Jackson trouve sa place sans se soucier du genre auquel il peut (ou doit) appartenir. Actuellement, les deux frères développent un nouveau projet, un thriller moderne et violent qui se déroulera de nouveau dans les paysages désolés du Nouveau-Mexique.

Avec ce traitement de la thématique « Justice Vs Vengeance », on peut dire de Shérif Jackson que c’est un film sans foi ni loi.

Source cinéma: kinoscript

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shérif Jackson (2013) Logan Noah Miller

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum