Convoi de femmes (1951) William A. Wellman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Convoi de femmes (1951) William A. Wellman

Message par Tyrone le Sam 6 Fév - 17:40

Convoi de femmes (1951) Westward the Women
William A. Wellman (1896–1975)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avec Robert Taylor , Denise Darcel , Hope Emerson , John McEntire
dans les principaux rôles.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mon avis : Encore un western qui mérite des éloges , c'est un plaisir de le revoir à chaque fois .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avec un beau catfight entre Lenore Lonergan et Marilyn Erskine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     Shoot First ... or Die * That is The Question !       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] ~
avatar
Tyrone
Shérif Dan Blaine
Shérif Dan Blaine

Messages : 9380
Cartouches : 11419
Réputation : 15
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 59
Localisation : Far West

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convoi de femmes (1951) William A. Wellman

Message par Cooper le Sam 6 Fév - 18:37

Pour une majorité, le nom de William Wellman ne dit aujourd’hui plus grand chose, il n’est pas trop tard pour le redécouvrir car il fait très certainement partie des plus grands cinéastes hollywoodiens de l’âge d’or des studios à l’instar d’un Alfred Hitchcock ou d’un John Ford. Jusqu’à la fin des années 50, il nous délivra une bonne dizaine de films inoubliables mais c’est surtout dans le western qu’il donna la pleine mesure de son talent, de son originalité et de son éclectisme. Si Buffalo Bill et Track of the Cat étaient très intéressants quoique assez bancals, il n’en allait pas de même pour l’austère et courageux L’Etrange Incident (The Ox-Bow Incident), l’âpre et violent La Ville abandonnée (Yellow Sky) et la merveilleuse ode rousseauiste à la tolérance qu’était en 1951 le sublime Au-delà du Missouri (Across the Wide Missouri).

Mais le point d’orgue allait être atteint en cette même année avec cet inoubliable Convoi de Femmes, dont le scénario est signé Frank Capra, et qui nous narre le voyage difficile, long de 3000 kilomètres à travers montagnes et déserts, d’une caravane de 150 femmes partie de Chicago pour se rendre dans un Far West lointain et encore isolé en ce milieu du 19ème siècle y prendre pour époux les cow-boys d’un immense ranch. Une histoire véridique pour laquelle le réalisateur de La Vie est Belle s’était passionné et qu’il souhaitait mettre en scène mais que la Columbia refusa.

Capra raconta alors cette "odyssée" à son ami William Wellman qui put monter le projet pour la firme du lion. Le tournage en décors naturels fut aussi éprouvant que les aventures réelles de ces héroïnes de la conquête de l’Ouest et le résultat sur l’écran est ainsi criant de réalisme. S’il n’était que ceci, Westward the Women serait déjà intéressant mais il ne s’en contente pas et, presque deux heures durant, tour à tour nous émeut, nous émerveille, nous fait rire et nous scotche à notre fauteuil.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il faut dire que de nombreuses séquences sont époustouflantes grâce aussi à la beauté plastique due en partie à la remarquable photographie en noir et blanc de William C. Mellor. : il y a ainsi de très grandes chances que les chevauchées au fond du canyon ou la descente des chariots le long de la montagne vous restent collées aux rétines durant un moment. Et que dire du magnifique final qui, dans la bonne tradition "capraesque", devrait vous faire vous lever de votre fauteuil, les larmes aux yeux, exultant de bonheur ! A la tête des 200 femmes, l’actrice française Denise Darcel, surtout connue pour son rôle dans le Vera Cruz de Robert Aldrich, et c’est Robert Taylor qui mène la valse avec tout autant de talent que Buck Wyatt, son personnage de convoyeur, emmène la caravane.

Un western atypique, vibrant hommage à ces pionnières, mélange de réalisme sec, de tendresse, de vigueur et de l’humanisme typique du scénariste. Le mélange des styles et des univers aussi opposés que ceux de Wellman et Capra pouvait sembler incohérent sur le papier mais se révèle finalement totalement harmonieux, et le résultat en est ce formidable et puissant chef-d’œuvre ! ( source cinéma TVClassik )

L'HISTOIRE

En 1851, l'éleveur de bétail Roy Whitman, propriétaire d'un ranch en Californie, décide d'aller à Chicago "recruter" les femmes qui manquent à son domaine, pour ses hommes. Son contremaître Buck Wyatt l'accompagne. Le convoi féminin entame la longue route du retour, semée d'embûches. Pour commencer, les hommes recrutés par Buck à Chicago, pour mener le convoi, s'enfuient bientôt avec quelques-unes des femmes, obligeant celles restées à prendre en main leur voyage, sous la conduite à contre-cœur du contremaître...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum