Un colt nommé Gannon 1968 A Man Called Gannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un colt nommé Gannon 1968 A Man Called Gannon

Message par Tyrone le Ven 16 Oct - 19:49

Un colt nommé Gannon 1968 A Man Called Gannon
réalisateur James Goldstone
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avec Anthony Franciosa , Michael Sarrazin  , Judi West , Susan Oliver
dans les principaux rôles .
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mon avis : remake de - L'homme qui n'a pas d'étoile - 1955
ce western est très loin de valoir le premier ,
mais finalement se regarde agréablement .

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     Shoot First ... or Die * That is The Question !       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] ~
avatar
Tyrone
Shérif Dan Blaine
Shérif Dan Blaine

Messages : 9379
Cartouches : 11418
Réputation : 15
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 59
Localisation : Far West

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un colt nommé Gannon 1968 A Man Called Gannon

Message par BIOMAN le Ven 16 Oct - 20:25

Un western semi-parodique, plus intéressant en tant que jalon historique qu’en lui-même.
(Sortie DVD : depuis le 28 septembre 2015)

L’histoire : Gannon est un cow-boy indompté, qui déteste les barbelés. En revenant du Kansas, il se lie d’amitié avec un jeune garçon, Jess, qui s’attache aveuglement à ses pas. Engagés au ranch de Reed, ils ne tardent pas à rentrer en conflit à propos de leur belle patronne. A l’arrivée des troupeaux, les fermiers se regroupent pour enclore et protéger leurs terres. Gannon se joint à eux malgré sa haine des barbelés, puis retourne vers une destination inconnue...

Le film : Remake de L’ Homme qui n’a pas d’étoile de King Vidor, ce western pâtit de la comparaison avec le classicisme solide de son modèle. C’est qu’il est tourné en 1968, à une époque où le genre, revitalisé par Peckinpah ou Leone, s’ éloigne de la beauté sobre des chefs-d’œuvre de Ford, Hawks et consorts. Si Un Colt nommé Gannon n’atteint pas le statut de grand film méconnu, il reste intéressant en ce qu’il ressemble à une réponse aux bouleversements du genre.

Le scénario, somme toute classique, de cet apprentissage entre un vieux briscard et un jeune loup se distingue par un ton semi-parodique, avec des gags éculés (la femme qui tend sa main à baiser et qu’on lui serre !) et une décontraction que soutient le cabotinage « cool » d’ Anthony Franciosa. Mais c’est surtout la mise en scène qui tente de rajeunir le genre, en adoptant des effets de montage, comme le surdécoupage des scènes de combat. Évidemment, cet effet est d’autant plus plombé aujourd’hui qu’il s’accompagne d’une musique anachronique assez indigeste.
avatar
BIOMAN
John Marston
John Marston

Messages : 219
Cartouches : 256
Réputation : 5
Date d'inscription : 05/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum