Rambo 2, la mission (1985) George Pan Cosmatos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rambo 2, la mission (1985) George Pan Cosmatos

Message par Ranger J. McQuade le Mar 16 Juin - 19:48

RAMBO 2 : LA MISSION ( FIRST BLOOD PART. II )

Film d'action américain réalisé par George Pan Cosmatos, sorti en 1985. C'est le deuxième volet d'une série de quatre films centrés sur le personnage de John Rambo, interprété par Sylvester Stallone.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Suite au succès du premier film, une suite fut rapidement envisagée. James Cameron écrit alors une 1re version du scénario. Cette version sera par la suite remaniée par Stallone. Ainsi, le script de Cameron prévoyait notamment que Rambo et Trautman se retrouvent au début du film dans un hôpital psychiatrique, et non dans une prison comme le montre finalement le film. James Cameron critiquera ensuite le côté politique du scénario, qu'il attribue à Stallone, alors que lui ne s'est contenté que de la partie « action ».

Le premier film expliquait, dans la tirade finale du personnage, que dans la guerre du Viêt Nam, l'arrière avait renié les combattants. Dans ce second film, on laisse entendre que certains services américains les ont plus ou moins trahis, thème qu'on retrouve dans Portés disparus. Par ailleurs ce 2e film, ainsi que le suivant, s'inscrit davantage dans l'Anticommunisme des années 1980.
avatar
Ranger J. McQuade
Lone Wolf
Lone Wolf

Messages : 175
Cartouches : 197
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rambo 2, la mission (1985) George Pan Cosmatos

Message par Ranger J. McQuade le Mar 16 Juin - 19:49

avatar
Ranger J. McQuade
Lone Wolf
Lone Wolf

Messages : 175
Cartouches : 197
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rambo 2, la mission (1985) George Pan Cosmatos

Message par Ranger J. McQuade le Mar 16 Juin - 20:20

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Ranger J. McQuade
Lone Wolf
Lone Wolf

Messages : 175
Cartouches : 197
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rambo 2, la mission (1985) George Pan Cosmatos

Message par Chris 68 le Mar 16 Juin - 21:48

L'HISTOIRE

John Rambo purge une peine de prison lorsque le Colonel Trautman lui donne la possibilité de sortir pour une mission délicate : avoir la preuve qu'il reste bel et bien des prisonniers américains au Vietnam. Supposé n'être qu'un observateur, Rambo désobéit aux ordres et tente de sauver un prisonnier. Murdock, le responsable de la mission, décide alors de l'abandonner en territoire ennemi. Rambo, seul et sans armes, prépare sa terrible vengeance et son retour sur le sol américain.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ANALYSE

En pleine époque reaganienne basée sur la valorisation du héros américain, on peut dire que la suite de Rambo vient à point nommé en cette belle année 1985. Car il pourrait représenter à lui seul une certaine idée du cinéma d'action décérébré de l'époque. C'est bien simple, du cinéma comme celui-là on n'en fait plus (et c’est dommage) tant il est ancré définitivement dans une époque: celle des icônes musclées redresseuses de tort qui n'ont peur de rien et qui ne craignent rien, avec pour fer de lance des acteurs répondant aux doux prénoms de Arnold, Chuck, Jean-Claude, Dolph ou Steven (pour les figures du premier plan). Du coup c'est aussi le genre de film qui se ringardise très vite avec le temps. En effet, aujourd'hui, il n'est plus possible de regarder le film sans esquisser de sourire moqueur (voire rire pleinement des situations grotesques que traverse ce héros d'un autre temps).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mais plus que l’exemple type de cinéma d’action pétaradant de l’époque, Rambo 2 marque l'esprit des spectateurs en cela qu’il arrive en un temps record (il suffira de trois minutes, d’une explosion, d’une réplique : "cette fois on y va pour gagner", et d’un simple énoncé du scénario : une mission suicide que seul une machine de guerre peut remporter) à annihiler toute la personnalité et les propos du premier opus en tirant cette suite vers le simple actionner dénué d’introspection, là ou l’original était un véritable drame psychologique sous forme de survival. Du coup John Rambo n'est plus cet ex-soldat mentalement fragile mais devient un super héros dont les terrains de jeux principaux sont les milieux hostiles (ici ce sera la jungle).

Et le plus fort dans tout ça, c’est que Rambo 2 se permet même de faire d’une pierre deux coups, en réglant les comptes de l'Amérique avec ses deux démons du moment : le Vietnam et la Russie. Le scénario offre au héros la couverture de la rédemption, comprendre l'occasion d'aller finir le sale boulot en décanillant à toute berzingue des bouffeurs de riz et des buveurs de vodka, et en rajoutant une couche sur les méchants bureaucrates US qui ont gardé les mains propres après l'abandon de soldats aux forces ennemies (oui les scénaristes essayent tout de même de faire le lien avec le film précédent, histoire de justifier le titre). Un postulat d'autant plus dommage que la première mouture du scénario, écrite des mains de James Cameron, possédait un contenu politique autrement plus controversé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mais en cette ère "héroïque", il n'était nullement question d'oser dénoncer ou critiquer la politique extérieure alors en place. Stallone a ainsi décidé de ne garder que les scènes d'actions décrites par Cameron pour se charger lui-même du contenu diplomatique. Le film a pris la tournure qu'on lui connaît et reste gravé dans les mémoires pour ses scènes irréalistes où un homme seul avec sa bite et son couteau réécrit l'histoire de son pays dans un festival de répliques cultes telles que : "Ce que vous appelez l'enfer, il appelle ça chez lui", "Ce n'était pas ma guerre Colonel, je suis juste là pour nettoyer la merde", "Qu'est-ce que tu fais des ordres? - Y'a plus d'ordres ici! " et la cultissime : "Pour survivre à la guerre il faut devenir la guerre".

Le tournage s'est déroulé de juin à août 1984 au Mexique, notamment à Acapulco et Tecoanapa.

Source: FilmDeCulte.com

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Chris 68
1er Mercenaire
1er Mercenaire

Messages : 677
Cartouches : 722
Réputation : 23
Date d'inscription : 01/06/2014
Localisation : El Paso (Texas)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rambo 2, la mission (1985) George Pan Cosmatos

Message par shériff Thompson le Jeu 18 Juin - 16:29

Cette suite de Rambo I, First Blood (1982) de Ted Kotcheff détient de nombreux records. Tout d’abord, cette séquelle a cumulé pas moins de 300 millions de dollars de recettes à l’échelle mondiale, tandis qu’elle a obtenu pendant des années la place très enviée de plus gros démarrage parisien de tous les temps avec pas moins de 80 000 spectateurs avides de sang pour la seule journée du mercredi 16 octobre 1985.

Au total, Rambo 2 : la mission a conquis la France entière avec plus de cinq millions d’entrées - faisant du film le deuxième plus gros succès de cette année derrière l’indétrônable Trois hommes et un couffin de Coline Serreau. Sylvester Stallone atteint donc ici le sommet de sa popularité, confirmée quelques mois plus tard par la sortie triomphale de Rocky IV dont il assure aussi la mise en scène.

Afin de satisfaire son public, la star à la musculature parfaite réunit une équipe de grands professionnels : outre la participation au script de James Cameron, on trouve le vétéran Jack Cardiff à la photographie et le non moins fameux Jerry Goldsmith à la musique. Seule ombre au tableau, le choix de l’impersonnel George Pan Cosmatos à la réalisation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le résultat final tient lui aussi du record puisque Stallone arrive à se parodier involontairement durant plus d’une heure et demie dans ce spectacle d’une crétinerie rarement atteinte. Evacué le drame intérieur vécu par les vétérans du Vietnam, oubliée cette amertume qui faisait tout le sel du très beau premier opus, Rambo 2 : la mission est une machine de guerre implacable et revancharde qui se place dans la lignée des Portés disparus (Joseph Zito, 1984) avec Chuck Norris. D’une idéologie franchement douteuse, cette suite n’a d’autre but que d’enchaîner les scènes spectaculaires avec la régularité d’un métronome. Et sur ce plan, le film est une entière réussite puisqu’on a tout simplement l’impression que Rambo gagne la guerre du Vietnam à lui tout seul.

Certes impressionnantes, ces séquences sont pour la plupart totalement absurdes : alors qu’une centaine d’adversaires tirent sur la bête de guerre américaine, pas une balle ne l’atteint. Et que dire du racisme primaire qui se dégage de cette oeuvre de propagande anti-communiste ? De la très démagogique dénonciation de l’administration américaine ? De la ridicule simplification idéologique qui veut que les russes - forcément sadiques - soient derrière tout cela ? De la pseudo histoire d’amour entre Rambo et une gentille autochtone, pas crédible une seule seconde ?

A l’aide d’une musique assourdissante proche de l’insupportable, George Pan Cosmatos signe un sommet du cinéma martial, tellement outré et surligné dans ses intentions réactionnaires qu’il en devient profondément drôle. Pourtant, s’il paraissait difficile de faire pire, Rambo 3 a relevé le défi haut la main.

Source ciné: aVoir-aLire.com

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
shériff Thompson
Wyatt Earp
Wyatt Earp

Messages : 622
Cartouches : 655
Réputation : 9
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rambo 2, la mission (1985) George Pan Cosmatos

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum