L'Etrange incident (1943) William Wellman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Etrange incident (1943) William Wellman

Message par WINCHESTER 73 le Mer 6 Mai - 18:14

L'ETRANGE INCIDENT (1943) " OX-BOW INCIDENT"

L'Étrange Incident (Titre original : The Ox-Bow Incident),
ou L'Aube fatale en Belgique, film américain réalisé par William Wellman sorti en 1943.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'HISTOIRE

Dans les années 1880, dans un village du Nevada, se répand la nouvelle du meurtre de Kincaid, éleveur de bétail. En l'absence du Shérif, quelques personnalités influentes ainsi que l'Adjoint forment rapidement une milice afin de retrouver les coupables. La poursuite, menée par le major Tetley, aboutit à l'arrestation de trois hommes qui sont en possession de bétail portant la marque de l'éleveur. Arrêtés en pleine nuit à bonne distance du village, au lieu dit "Ox-Bow", ils seront pendus à l'aube.

Leur chef, Donald Martin, se défend et prétend avoir acheté les bêtes. Mais ne peut produire aucun reçu prouvant ses dires. Un des habitants de la ville, Arthur Davies, essaie de faire entendre la voix de la raison et demande à la foule d'attendre le retour du shérif pour leur donner un procès équitable. Soutenu par un employé de ferme Gil Carter, qui depuis le début de l'affaire a tenté de freiner les ardeurs et a participé à la poursuite en espérant éviter une erreur judiciaire, Davies parvient à provoquer un vote. Seule une minorité du groupe (7 personnes) étant d'avis d'attendre l'officier de justice pour organiser le procès, les accusés sont exécutés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En rentrant au village, la troupe rencontre le shérif qui leur apprend que l'éleveur n'a pas été tué ni volé. Qu'il est encore en vie. Le film s'achève sur un marasme général. Gil Carter et son camarade, qui avaient voté contre l'exécution, quittent le village pour porter secours à la famille de Donald Martin.

Ce film dénonce des aspects liés à la fragilité initiale des jeunes institutions démocratiques américaines. Sont condamnées, ici, l'existence d'une justice expéditive et l'hystérie collective engendrée par la rumeur publique.
avatar
WINCHESTER 73
Lin McAdam
Lin McAdam

Messages : 166
Cartouches : 185
Réputation : 3
Date d'inscription : 04/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Etrange incident (1943) William Wellman

Message par bannon le Mer 6 Mai - 18:43

Un  western dramatique qui dénonce la justice expéditive. Dana Andrews et Antony Quinn sont sublimes. Je l'avoue, même lorsque je le revois, je me plais à m'imaginer que leur innocence va être prouvée et qu'ils ne seront pas exécuté Wink  

                     [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

                     [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

                     [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

                     [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
bannon
Major A. Charles Dundee
Major A. Charles Dundee

Messages : 392
Cartouches : 645
Réputation : 13
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 66
Localisation : l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Etrange incident (1943) William Wellman

Message par Cooper le Mer 6 Mai - 19:16

Sept ans après Fury de Fritz Lang, William Wellman revient sur le thème de l’hystérie collective et du lynchage, mais cette fois par l’intermédiaire d’un genre qui a surtout habitué le spectateur à n’être considéré que comme un simple divertissement : le western. Même si l’année 1939 voit débouler des films plus ambitieux comme La Chevauchée fantastique de John Ford, Pacific Express de Cecil B. De Mille ou Les Conquérants de Michael Curtiz, il s’agit encore de westerns dans lesquels l’action et le spectacle priment sur la psychologie et la réflexion.

Le film de Wellman fait véritablement entrer le western dans son âge adulte puisque pour la première fois, il aborde un sujet brûlant à connotation sociale : un véritable réquisitoire contre ‘la peine de mort’. L’Etrange incident jette donc les fondements du ‘western psychologique’ ou ‘sur-western’ dont les plus célèbres seront Le Désert de la peur de Raoul Walsh, Duel au soleil de King Vidor, Le Gaucher d’Arthur Penn, L’Homme des vallées perdues de George Stevens et bien d’autres encore. Pour Zanuck, il s’agit de la continuation d’une série de films de sa ‘veine libérale’ comme Les Raisins de la colère et Qu’elle était verte ma vallée de John Ford, qui se poursuivra avec entre autres Le Mur invisible d’Elia Kazan dont le sujet est l’antisémitisme.

Le matériau servant de base de départ au roman et au scénario s’inspire d’un fait divers authentique survenu dans le Nevada en 1885.

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Etrange incident (1943) William Wellman

Message par Cooper le Mer 6 Mai - 19:20

L’Etrange incident est donc le récit minutieux, se déroulant dans un laps de temps très resserré, d’une expédition punitive emmenée par une bande de cow-boys exaltés. Certains tentent vainement de faire entendre raison à une majorité qui ne veut rien entendre, alléchée dès le départ par la violence et le sang.

Ce réquisitoire stigmatisant le lynchage se distingue, malgré son sujet puissant, par son austérité : une économie de moyens assez étonnante y compris dans l’utilisation des décors. Point non plus de chevauchées, peu d’action, pas de grandiloquence et encore moins d’acte héroïque de dernière minute : tout est d’une sobriété un peu sèche et statique, qui nous empêche d’y prendre autant de plaisir que devant les grands chefs d’œuvre du genre, mais qui donne aussi tout le prix à ce film d’un accès somme toute peu évident de prime abord, l’ayant dans un premier temps trouvé aussi un peu lourd ; un film qui mérite vraiment de se laisser ‘apprivoiser’ et qui ne devrait pas se visionner avec l’idée de regarder une oeuvre divertissante.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Loin du patriotisme alors de rigueur, nous nous trouvons devant un western sans héros, qui illustre intelligemment certains aspects de la psychologie de groupe, la naissance d’une rumeur et ce qui s’ensuit, à savoir la montée inexorable de la violence collective. Une œuvre qui ne verse jamais dans le manichéisme puisque personne n’est épargné, le personnage positif et humain joué par henry Fonda étant même passif : au moment crucial de la pendaison, il ne lèvera pas le petit doigt pour aller à l’encontre de la décision démocratique de la majorité même s’il s’est auparavant montré virulent dans ses paroles. L’un des trois condamnés, un vieillard un peu gateux, ira même aussi jusqu’à dénoncer son collègue de peur de se faire tuer.

Source: DVDClassik


_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Etrange incident (1943) William Wellman

Message par Cooper le Mer 6 Mai - 19:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Henry Fonda (Gil Carter)

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Etrange incident (1943) William Wellman

Message par Ranger J. McQuade le Jeu 7 Mai - 10:50

Le thème est proche de celui d'autres films américains : antérieurs, comme Furie (1936) de Fritz Lang, qui décrit une vindicte collective de nature hystérique, et La ville gronde de Mervyn LeRoy (1937), ou postérieurs comme Douze Hommes en colère (1957) de Sidney Lumet dans lequel le membre d'un jury, d'abord seul contre les onze autres, arrive à convaincre les autres jurés de ne pas condamner l'accusé, les preuves de sa culpabilité n'étant pas suffisamment étayées. Si les films diffèrent, le message demeure le même : toutes les réalisations citées militent en faveur de la présomption d'innocence. Par ailleurs, cherche-t-on à juger ou à condamner ?

Une autre problématique abordée est celle de la tyrannie de la majorité. Si la majorité est favorable à la pendaison, peut-on exécuter la sentence, au mépris des procédures judiciaires ? Derrière cette question se tient un débat sur la démocratie en général.

Lamar Trotti, scénariste du film, avait déjà abordé le thème du lynchage dans une des séquences de Judge Priest (1934) de John Ford. Or, celle-ci fut censurée par les studios de la Twentieth Century Fox, pourtant productrice de L'Étrange Incident. Quelques années plus tard, Lamar Trotti et John Ford réutilisèrent la scène dans Young Mr. Lincoln (1939). Dans ce film, Abraham Lincoln, encore jeune avocat, repousse courageusement la foule qui envahit la prison pour lyncher ses clients, deux frères innocents, Matt et Adam Clay.

Darryl F. Zanuck, vice-président chargé de la production à la Fox, insista, quant à lui, pour que Wellman ait carte blanche. : « Ça ne fera jamais d'argent. Ce peut être un grand film de prestige, et c'est pour cela que je vous le laisse faire », dit-il.

On remarquera la présence de l'acteur Henry Fonda, démocrate convaincu, en tant qu'interprète principal de certains des films cités : L'Étrange Incident, bien sûr, mais aussi Young Mr. Lincoln de Ford et Douze hommes en colère de Lumet. Le film a été nommé aux Oscars de 1943 pour l'oscar du meilleur film, mais ne fut pas récompensé.

C'est le thème musical du film Les Raisins de la colère, de John Ford (1940) qui ressert pour l'Étrange Incident. Il s'agit de Red River Valley. Un remake du film pour la télévision a été tourné en 1955 par Gerd Oswald.


avatar
Ranger J. McQuade
Lone Wolf
Lone Wolf

Messages : 170
Cartouches : 192
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Etrange incident (1943) William Wellman

Message par Ranger J. McQuade le Jeu 7 Mai - 10:55

LA FICHE TECHNIQUE DU FILM

Titre : L'étrange incident
Titre original : The Ox-Bow Incident
Réalisation : William A. Wellman
Scénario : Lamar Trotti, d'après le roman de Walter Van Tilburg Clark
Société de production : Twentieth Century Fox
Photographie : Arthur C. Miller
Décors : Richard Day, James Basevi
Musique : Cyril J. Mockridge
Montage : Allen McNeil
Pays d'origine : États-Unis
Durée cinéma : 75 minutes
Genre : Western
Sortie nationale : 21 mai 1943

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DISTRIBUTION DES RÔLES

Henry Fonda : Gil Carter
Dana Andrews : Martin
Mary Beth Hughes : Rose Mapen
Anthony Quinn : le Mexicain
William Eythe : Gerald
Harry Morgan (crédité Henry Morgan) : Art Crofts
Jane Darwell : Ma Grier
Matt Briggs : le juge Daniel Tyler
Harry Davenport : Arthur Davies
Frank Conroy : Major Tetley
Marc Lawrence : Jeff Farnley
Paul Hurst : Monty Smith
Victor Kilian : Darby
Chris-Pin Martin : Poncho
Francis Ford : Halva Harvey
Willard Robertson : le shérif
George Meeker (non crédité) : M. Swanson
avatar
Ranger J. McQuade
Lone Wolf
Lone Wolf

Messages : 170
Cartouches : 192
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Etrange incident (1943) William Wellman

Message par Chris 68 le Jeu 7 Mai - 18:03

Pour poursuivre l'analyse de DVDClassik, Olivier-René Veillon dans son intéressant essai sur le cinéma américain (Edition Point virgule) résume succinctement mais brillamment ce western : "Wellman nous entraîne jusqu’à l’effroi dans la logique d’un lynchage. Rien ne peut arrêter la sourde montée de l’injustice. L’iniquité triomphe dans sa bêtise brutalement humaine. Trois hommes sont pendus qui sont innocents, mais rien ne peut empêcher leur mort atroce, car le collectif se nourrit de sa propre colère et réclame ses victimes. Le puritanisme de Wellman ne laisse à l’homme que l’espoir du salut." Salut amené par une scène finale qui n’était pas dans le roman mais qu’il fallait absolument rajouter pour que les salles ne soient pas désertées à cause d'un tableau aussi noir.

Et cette scène, qui aurait pu faire se finir le film par une concession un peu pénible à la bonne conscience, prouve au contraire, par son traitement, ‘l’avant-gardisme’ de ce western. Ce message d’espoir est la lettre donnée par l’un des pendus avant sa mort ; le personnage de Henry Fonda la lit devant tous les participants déprimés par la vérité et le problème de conscience qu’ils ont d’avoir accomplis un meurtre. Cependant, Wellman évite toute facilité émotionnelle en choisissant un cadrage qui nous empêche de voir les yeux clairs et émouvants de l’acteur pendant sa lecture."Je voulais que Henry Morgan apparaisse en premier plan. Il masque ainsi les yeux de Henry Fonda dont on ne voit que la bouche. Rien de plus. Un acteur ordinaire se serait opposé à cette idée mais j’ai pu la réaliser comme j’ai voulu et le résultat est remarquable. Chacun suit ainsi la lecture de cette lettre tragique de la manière la plus simple et la plus naturelle."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Par cette fidèle adaptation du roman de Walter Van Tilburg Clark, Wellman tord ici le cou au mythe du héros de l’Ouest pur et dur. Il nous fait participer à un tragique malentendu, nous met devant les yeux l’intolérance qui a du caractériser la brutale justice de l’Ouest de l’époque. Malgré la sécheresse de la mise en scène et la peinture assez crue d’une dure réalité, nous ne sommes pas en manque de fulgurances ici et là : étonnant et rapide travelling montrant la course de l’homme venant annoncer la mort du fermier, images expressionnistes de ‘l’après pendaison’, beauté esthétique et expressive des gros plans sur les visages, étonnant travelling ‘vue du ciel’ découvrant les trois ‘morts en sursis’ endormis…Peu de digressions au cours de ce bref récit mais nous ne pouvons passer sous silence cette scène assez anodine mais très émouvante qui tient entièrement par la force des regards, celle de la rencontre du personnage joué avec beaucoup de charisme par Henry Fonda et de son ancienne petite amie, désormais mariée.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Chris 68
1er Mercenaire
1er Mercenaire

Messages : 667
Cartouches : 709
Réputation : 20
Date d'inscription : 01/06/2014
Localisation : El Paso (Texas)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Etrange incident (1943) William Wellman

Message par Cooper le Jeu 7 Mai - 23:20

En conclusion de cette analyse, la générosité du discours, la pénétrante observation qui est faite de ce fait divers, la mise en scène dense et tranchante de Wellman, la rigueur dramatique du scénario de Lamar Trotti, la remarquable photographie aux éclairages nocturnes quasi-expressionistes, font de ce western un film tout à fait recommandable même s’il est permis de lui préférer un grand nombre d’autres films du genre y compris Convoi de femmes du même réalisateur.

Enfin, il ne faudrait pas oublier l’excellence d’un casting comprenant, outre Henry Fonda, les excellents Dana Andrews, Anthony Quinn, Henry Morgan, Harry Davenport ou Jane Darwell ; cette dernière nous ayant habituée à des rôles de matrones foncièrement humaines dans les films de John Ford, interprète ici avec talent un monstre de cruauté et de bêtise. En 1954, William Wellman adaptera un autre roman de Van Tilburg Clark : ce sera l’étrange, statique et tout aussi unique Track of the Cat avec Robert Mitchum.

Source: DVDClassik

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Etrange incident (1943) William Wellman

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum