La piste de Santa Fé (1940) "Santa Fe Trail"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La piste de Santa Fé (1940) "Santa Fe Trail"

Message par Tyrone le Mar 3 Fév - 14:25

La piste de Santa Fé (1940) "Santa Fe Trail"
Réalisateur Michael Curtiz.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avec Errol Flynn  , Olivia de Havilland , Raymond Massey dans les principaux rôles.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mon avis : un film qui reste dans ma mémoire pour Raymond Massey , il joue remarquablement le personnage de John Brown
 qui se considère ici comme envoyé par Dieu pour "libérer" les noirs de l'esclavage , mais tombe bientôt dans délire et la démence à mesure de la perte de ses fils et de ses illusions .

Van Heflin y est assez détestable , Ronald Reagan ici dans son premier western , rivalise avec Errol Flynn
pour les beaux yeux de la belle Olivia De Havilland .
Mais c'est aussi une joie de retrouver de bons seconds rôles comme Alan Hale , Guinn 'Big Boy' Williams


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     Shoot First ... or Die * That is The Question !       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] ~
avatar
Tyrone
Shérif Dan Blaine
Shérif Dan Blaine

Messages : 9380
Cartouches : 11419
Réputation : 15
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 59
Localisation : Far West

Revenir en haut Aller en bas

Re: La piste de Santa Fé (1940) "Santa Fe Trail"

Message par Cooper le Mar 3 Fév - 16:06

La Piste de Santa Fe (Santa Fe Trail) est un film américain de Michael Curtiz, sorti en 1940. Plus film historique que western, la piste de Santa Fe prend position contre le fanatisme idéologique, incarné ici par John Brown et soutient discrètement les positions sudistes sur les bienfaits d’une lente abolition de l’esclavage.
Le film est entré dans le domaine public en 1968 car United Artists n'a pas renouvelé son droit d'auteur.

L'ANALYSE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les références historiques de la piste de Santa Fe sont destinées au public américain. Bon nombre de personnages, y compris le héros J.E.B. Stuart ont réellement existé. Stuart fut bien officier au Kansas mais dans le cadre des guerres indiennes. Il participa à l’assaut de l'arsenal fédéral de Harper's Ferry sous les ordres de Robert Lee où il porta la demande de reddition avant l’assaut final. Les six officiers qui accompagnent le héros à Fort Leavenworth ont tous existé, sauf Bob Holliday dont le rôle se limite à présenter sa sœur, Kit Carson Holliday,autre personnage fictif à Stuart. Ils ont tous fait West Point mais dans des promotions différentes. Ils sont connus du public américain pour leur rôle dans la guerre de Sécession ou dans les guerres indiennes. Si le scénariste les a réunis, faisant fi de toute vraisemblance historique, c’est pour mieux montrer comment l’amitié et la solidarité de ces frères d'armes va être brisée par un conflit qui aurait pu être résolu pacifiquement sans le fanatisme des abolitionnistes.

J.E.B Stuart, James Longstreet, John Hood, George Pickett ont combattu dans le camp sudiste pendant la Guerre de Sécession Georges Armstrong Custer, Philip Sheridan sont nordistes. D’autres personnages historiques apparaissent dans le film. Celui qui donne aux élèves-officiers leur diplôme à la fin de leur formation, est Jefferson Davis, ministre de la guerre en 1854 et futur président des États confédérés d'Amérique sécessionnistes. Robert Lee fut bien directeur de West Point à l’époque où Stuart fréquenta l’académie militaire. Il est le futur général en chef de l’armée sudiste pendant la Guerre de Sécession.

Le camp des Sudistes est présenté comme modéré, soucieux de défendre le droit des États de l’Union à légiférer à leur guise sur l’esclavage. Carl Rader (fictif), l’officier chassé de West Point et partisan de l'abolitionniste John Brown est avant tout intéressé par l’argent. Il finit par trahir son chef pour toucher la récompense liée à sa capture. Il est facile de voir qu’à l’instar d’Autant en emporte le vent, le film est un plaidoyer pour le Sud et ses valeurs vues comme chevaleresques. On y voit même des noirs, cachés par Brown dans le Kansas, regretter d’avoir été libérés et vouloir retourner au Texas. Pourtant, il ne faut pas oublier que ce film a été tourné en 1940. À cette époque les États-Unis sont ségrégationnistes. Le film ne fait que refléter les préjugés communs et les blessures, encore mal cicatrisées d’une guerre civile. De plus, les États-Unis sont en 1940, traversés par un débat sur l’opportunité d’une intervention en Europe ou sur la continuation d’une politique isolationniste. Il est difficile de ne pas faire le parallèle avec cette œuvre dont les protagonistes refusent la guerre pour des idéaux (l’abolition de l’esclavage) et prêchent l’union comme valeur suprême des États-Unis.

Il n'est pas abusif de dire que ce film se situe dans une perspective "révisionniste" de l'Histoire des USA. En effet, dire en 1940 que l'Esclavage aurait trouvé une solution pacifique de par la volonté des sudistes de l'abolir progressivement est une contre-vérité historique patente. Si, effectivement, les motivations officielles des Confédérés étaient de faire respecter les Droits des Etats, la question de l'Esclavage avait pris une dimension centrale dans le débat politique aux USA, à telle enseigne que le fameux compromis "Mason-Dixon" n'avait fait que retarder une guerre civile qui avait été à deux doigts d'éclater en 1850, après les sanglants incidents du "Bloody Kansas".

De même on peut s'interroger la présentation manichéenne des protagonistes. D'un côté les abolitionnistes, présentés comme des gens cupides, lâches, hypocrites et violents, cherchant à provoquer la guerre, et de l'autre les sudistes, vrais gentlemen, modérés, courageux, patriotes, pacifistes et désintéressés, ne voulant que la paix, alors que la vérité historique est que ce sont bel et bien les sudistes qui ont déclenché la guerre après l'élection de Lincoln !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'HISTOIRE

En 1854, une forte camaraderie unit sept jeunes officiers américains terminant leur formation dans la prestigieuse Académie militaire de West Point : George Armstrong Custer, Bob Holliday, Philip Sheridan, James Longstreet, John Bell Hood, George Pickett et J.E.B. Stuart. Ce dernier s'oppose à Carl Rader, un autre élève, partisan de l'abolitionniste John Brown. Une bagarre s'ensuit. Rader est chassé de l’armée pour ne pas avoir respecté la neutralité politique de celle-ci.

"Jeb" Stuart et ses camarades, rejoignent ensuite la Deuxième Unité de Cavalerie cantonnée à Fort Leavenworth, au Kansas. Le film est centré sur la lutte entre l’armée (symbole du pouvoir légal) et John Brown qui maintient une agitation constante dans ce territoire avec l’aide active de Rader. John Brown, joué par Raymond Massey est un fanatique intolérant prêt à tuer et à sacrifier ses propres enfants pour la cause abolitionniste. La manière dont il interprète ce personnage persuadé d’agir au nom de Dieu finit par semer le trouble dans l’esprit du spectateur d’aujourd’hui. John Brown finit par quitter le Kansas.

Custer et Stuart tombent amoureux de Kit Carson Holliday, fille d'un riche constructeur de voies ferrées, Cyrus K. Holliday. Mais la rivalité amoureuse n’entrave en rien leur amitié, de même que les positions différentes des sept jeunes officiers sur l’esclavage ne sont un frein à leur camaraderie. Avant leur départ de Fort Leavenworth, les jeunes gens rient d’une vieille indienne leur prédisant qu’ils seront bientôt ennemis.

L’épilogue du film a lieu le long des rives du Potomac. Custer et Stuart qui ont été mutés à Washington D.C., participent à l’assaut de l'arsenal fédéral de Harper's Ferry. Quelques heures auparavant, cet entrepôt de munitions avait été investi par Brown et ses partisans dans l’espoir d’y trouver des munitions pour une révolte généralisée des esclaves noirs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le film se termine par le mariage de J.E.B. Stuart et de Kit Carson Holliday.

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La piste de Santa Fé (1940) "Santa Fe Trail"

Message par Cooper le Mar 3 Fév - 16:10

FICHE TECHNIQUE

Titre : La Piste de Santa Fe
Titre original : Santa Fe Trail
Réalisation : Michael Curtiz
Scénario : Robert Buckner
Production : Hal B. Wallis (producteur associé) et Robert Fellows (producteur exécutif)
Société de production et de distribution : Warner Bros. Pictures
Musique : Max Steiner
Directeur de la photographie: Sol Polito
Montage: George Amy
Direction artistique : John Hughes
Création des costumes : Milo Anderson
Pays d'origine : États-Unis
Langue : Anglais
Format : Noir et blanc - 1,37:1 - son Mono - 35 mm (RCA Sound System)
Genre : Western
Durée : 110 minutes
Date de sortie : États-Unis 13 décembre 1940 première à Santa Fe Nouveau-Mexique
États-Unis 28 décembre 1940

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DISTRIBUTION

Errol Flynn : Jeb Stuart
Olivia de Havilland : Kit Carson Holliday
Raymond Massey : John Brown
Ronald Reagan : George Armstrong Custer
Alan Hale : Tex Bell
William Lundigan : Bob Holliday
Van Heflin : Carl Rader
Gene Reynolds : Jason Brown
Henry O'Neill : Cyrus K. Holliday
Guinn "Big Boy" Williams : Windy Brody
Alan Baxter : Oliver Brown
John Litel : Martin
Moroni Olsen : Colonel Robert E. Lee
David Bruce : Phil Sheridan
Hobart Cavanaugh : Doyle
Charles D. Brown : Major Sumner
Joe Sawyer : Kitzmiller
Frank Wilcox : James Longstreet
Ward Bond : Townley
Russell Simpson : Shubel Morgan
Charles Middleton : Gentry
Erville Alderson : Jefferson Davis
Spencer Charters :
Susan Peters : Charlotte Davis
William Marshall : George Pickett
George Haywood : John Hood
Russell Hicks : Dr. J. Boyce Russell
Acteurs non crédités Lane Chandler : Un adjudant
Theresa Harris : Une femme de ménage
Nestor Paiva : Un abolitionniste
Ernest Whitman : Un homme dans la grange

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La piste de Santa Fé (1940) "Santa Fe Trail"

Message par shériff Thompson le Mar 3 Fév - 18:15

Après avoir été l'ami de Custer dans ce film, Errol Flynn joue l'année suivante, en 1941, le rôle du général George Armstrong Custer dans La Charge fantastique.

Olivia de Havilland joue pour la septième et avant-dernière fois avec Errol Flynn qu'elle ne pouvait pas supporter. Elle interprète un personnage au nom improbable de Kit Carson Holliday. Ce nom est un clin d’œil à deux héros de la conquête de l’Ouest, Kit Carson et Doc Holliday.

Cyrus K. Holliday a vraiment existé. Il a construit la ligne de chemin de fer Topeka-Santa Fe. Il a eu deux enfants qui ne s'appelaient ni Bob, ni Kit mais Lillie et Charles King.

Le film a été un grand succès aux États-Unis en 1940.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
shériff Thompson
Wyatt Earp
Wyatt Earp

Messages : 603
Cartouches : 636
Réputation : 9
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: La piste de Santa Fé (1940) "Santa Fe Trail"

Message par L'Impitoyable le Mer 4 Fév - 17:42

En 1940, l'association Michael Curtiz / Errol Flynn étincelle de tous ses feux, malgré les relations de travail difficiles entre les deux hommes, et le public en réclame sans cesse. Et bien soit, il y aura cette année-là trois films puissants : La Caravane héroïque, L’Aigle des mers, sans aucun doute le plus beau, et La Piste de Santa Fe. Après Les Conquérants, gros western budgété au récit voué à l'action totale, Michael Curtiz réalise un bien meilleur film, montrant une Amérique aux portes de la guerre de Sécession, s'enfonçant de plus en plus dans la nuit.

Cet épisode de la guerre civile, situé chronologiquement entre 1861 et 1865, a durement traumatisé les États-Unis qui ne s'en sont jamais réellement remis à l'intérieur même de leurs frontières. Et cela a nourri la substance de beaucoup de westerns (chez Ford, Walsh, Curtiz...), qui en ont fait un sujet délicat et souvent sensible. A n'en pas douter, La Piste de Santa Fe fait partie des meilleurs westerns dédiés à cet affrontement fratricide.

dvdclassik.
avatar
L'Impitoyable
Colonel Cord McNally
Colonel Cord McNally

Messages : 299
Cartouches : 319
Réputation : 6
Date d'inscription : 21/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La piste de Santa Fé (1940) "Santa Fe Trail"

Message par Chris 68 le Jeu 5 Fév - 0:22

Son originalité provient de son imprégnation dans le temps : l'histoire se passe avant la guerre, vraisemblablement entre 1856 et 1859. Mais pas seulement, car les thèmes déployés y trouvent une résonance particulière, parfois prophétique, souvent biblique, toujours subtile.

Dans ce film (tombé dans le domaine public depuis 1968) réalisé et sorti avant que les Etats-Unis ne rentrent en guerre lors du second conflit mondial, Michael Curtiz (1886-1962) relate les troubles liés à l’extrémisme de l’abolitionniste John Brown (1800-1859). Comme son film, il prône une transition douce vers l’abolition de l’esclavage et montre en quoi les positions extrêmes de certains nordistes ont conduit au drame de la guerre de sécession.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Chris 68
1er Mercenaire
1er Mercenaire

Messages : 667
Cartouches : 709
Réputation : 20
Date d'inscription : 01/06/2014
Localisation : El Paso (Texas)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La piste de Santa Fé (1940) "Santa Fe Trail"

Message par shériff Thompson le Jeu 5 Fév - 16:27

Pour continuer le tour de cette analyse, bien souvent, Curtiz brouille les repères et le spectateur s'interroge : Qui sont vraiment les bons ? Qui sont vraiment les méchants ? Il n'y en a pas, tout simplement.

D'un côté, l'armée sert une administration aveugle et totalitaire ; elle fait son métier, ce pour quoi elle est payée. Accessoirement, elle traque un meurtrier. De l'autre côté, John Brown. Ce meurtrier est un anti-esclavagiste, militant au péril de sa vie contre l'asservissement des Noirs, mais il se couvre de sang, perdant la raison au point de perdre son humanité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il est bien difficile de s'y retrouver, même si le réalisateur nous amène ensuite facilement vers le schéma classique « bons/méchants ». Car finalement, Errol Flynn et ses amis, tous d'excellents officiers, se débarrasseront de cette crapule grâce à une traque de plusieurs mois.

Les Noirs eux-mêmes doutent parfois de l'engagement de John Brown, ce questionnement étant en outre personnalisé par la famille réfugiée dans la grange et qui demeure cachée. L'ensemble est parfois un peu grossier, surtout concernant le traitement des Noirs à l'écran, mais possède une force peu commune dans le cinéma hollywoodien de cette époque. Un sacré chemin semble avoir été fait sur les écrans depuis l'immense mais ultra-raciste Naissance d'une nation en 1915.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En ces lieux, pas question de simplisme, tout est finement amené, quoiqu'un peu rapidement en certaines circonstances. Les dialogues entre les personnages sont souvent bien construits, dessinant leurs personnalités autour de cette question de la désunion des États et du racisme du sud. Michael Curtiz montre déjà très nettement les dysfonctionnements de la nation, en présentant des populations qui refusent l'aide de l'armée.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
shériff Thompson
Wyatt Earp
Wyatt Earp

Messages : 603
Cartouches : 636
Réputation : 9
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: La piste de Santa Fé (1940) "Santa Fe Trail"

Message par Cooper le Jeu 5 Fév - 17:55

Le personnage principal, James Ewell Brown Stuart dit Jeb Suart (Errol Flynn (1909-1959)) a réellement existé et devint même général. La plupart des personnages du film ont également existé, même si le scénariste a pris de nombreuses libertés avec la réalité. C’est le cas de cinq des camarades de Jeb Stuart que l’on voit à l’école militaire West Point au début du film. En réalité, ils n’ont pas suivi West Point ensemble, mais sont tous devenus des figures célèbres pour leur rôle lors de la guerre de sécession. Une des scènes finales montre une indienne qui leur prédit un conflit auquel ils participeront dans des camps opposés. L’incrédulité de ces jeunes amis face à cette vision tend à rendre encore plus absurde la guerre de sécession et à renforcer la thèse de la transition douce.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le film commence en 1854, l’année où le Kansas (The Sunflower State) et le Nebraska sont créés par le Kansas-Nebraska Act à partir de territoires annexés par les Etats-Unis. L’objectif initial de cet acte était de créer des opportunités pour la Transcontinental Railroad. Le rédacteur démocrate, Stephen A. Douglas (1813-1861), établit le principe de souveraineté du peuple permettant aux colons de voter pour décider si l’esclavage serait autorisé ou non au sein du nouvel Etat (Free State versus Slave State). Douglas comptait ainsi apaiser les tensions entre les Etats du nord qui pouvaient l’abolir et ceux du Sud qui voulaient le généraliser dans les nouveaux états. A l’époque, il était une figure majeure du Sénat américain et présidait le Committee of Territories. Il avait réussi à faire passer le Compromis de 1850 qui avait calmé Etats du sud et du nord pendant quelques temps, en organisant les territoires non affectés autour de la question de l’esclavage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La question de l’esclavage était récurrente dans l’histoire des Etats-Unis : la constitution de 1787 avait pu être signée grâce notamment Three-Fifth Compromise, qui indiquait que pour le vote, les hommes libres comptaient pour un, les indiens ne comptaient pas, et les autres comptaient pour 3/5, les voix d’un esclave allant à son maître…

L’acte de 1854 en revanche, ravive paradoxalement les tensions et sera à l’origine d’un mouvement nordiste d’opposition qui permettra de créer le parti républicain. Initialement, il avait été pensé que le nouvel état n’attirerait pas les esclavagistes, le climat plus rude du pays n’étant pas propice aux cultures adaptées à l’esclavage. Mais les bords du Missouri permettaient en fait de telles cultures et attirèrent rapidement ces derniers. Par ailleurs, la perspective de voir le Missouri, un Slave State, entouré par trois Free States (Iowa, Illinois et Kansas), était perçue comme très menaçante par les propriétaires d’esclaves dont les esclaves pouvaient justement s’échapper pour rejoindre les frontières de la liberté. Par ailleurs, chaque nouvel Etat nommant deux représentants au Sénat, les enjeux étaient importants.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C’est pourquoi, de nombreux intérêts financiers du nord se mobilisaient pour envoyer des colons dans les nouveaux Etats. Pour ce qui concerne en particulier le Kansas, ce fut le cas de la New England Emigrant Aid Company, une société de transport qui comptait profiter d’une augmentation de la valeur des terrains du Kansas suite à une émigration massive vers ce nouvel Etat, qu’elle cherchait à initier. Ces ambitions furent rapidement ternies par les Borders Ruffians, ces activistes de l’esclavage venus du Missouri cherchant à déstabiliser les partisans de l’abolition installés au Kansas. Ils conduisirent notamment la mise à sac de la ville de Lawrence (1856), un parmi les premiers événements de ce qui a constitué le Bleeding Kansas (1854-1860). Le jour suivant, un sénateur pro-esclavage blessait physiquement et gravement un autre abolitionniste en pleine session !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le film reprend les éléments historiques associés à John Brown qui perpétua son premier crime dans le cadre d’une vengeance des événements de Lawrence (massacre de Pottawatomie) et finit par être arrêté, jugé et pendu suite à la prise de l’arsenal de Harpers Ferry (1859) qui tourna court. Le film montre également les rencontres de John Brown et de financiers du nord, lors de réunions secrètes qu’il organise pour lever des fonds. Parmi les personnages, on verra également apparaître le Colonel Lee, pas encore Général, et parmi les acteurs, Ronald Reagan en George Armstrong Custer ou encore l’habituel James Gagney (1899-1986) en Carl Rader, supporter des thèses de John Brown.



_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La piste de Santa Fé (1940) "Santa Fe Trail"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum