La Maîtresse de fer (1952) Gordon Douglas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Maîtresse de fer (1952) Gordon Douglas

Message par Cooper le Dim 4 Jan - 11:48

LA MAÎTRESSE DE FER "THE IRON MISTRESS"

Film américain réalisé par Gordon Douglas, sorti en 1952.
La Maîtresse de fer est le premier film d’Alan Ladd à la Warner Bros. Il fut avant tout l'une des plus grandes stars de la Paramount Pictures.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

SYNOPSIS

Le film relate la biographie romancée de Jim Bowie avant Alamo (créateur du fameux poignard "Bowie"). Jim, jeune paysan du nord, arrive dans le sud pour vendre du bois. Il rencontre une aristocrate (jouée par Virginia Mayo) dont il tombe amoureux. Celle-ci, d'un milieu différent, lui joue de sales tours. L'histoire parle d'un homme pris à la fois entre ses ambitions, ses passions, et son éthique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

FICHE TECHNIQUE

Titre : La Maîtresse de fer
Titre original : The Iron Mistress
Réalisation : Gordon Douglas
Scénario : James R. Webb, d'après un roman de Paul Wellman
Production : Henry Blanke
Société de production : Warner Bros.
Musique : Max Steiner
Photographie : John F. Seitz
Montage : Alan Crosland Jr.
Direction artistique : John Beckman
Décors : George James Hopkins
Costumes : Marjorie Best
Pays d'origine : États-Unis
Langue : anglais
Format : Couleur (Technicolor) - Son : Mono (RCA Sound System)
Genre : Western d'aventures
Durée : 110 minutes
Date de sortie : États-Unis 19 novembre 1952 New York
France 1er mai 1953

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DISTRIBUTION

Alan Ladd : Jim Bowie
Virginia Mayo : Josephine/Judalon de Bornay
Joseph Calleia : Juan Moreno
Phyllis Kirk : Ursula de Varamendi
Alf Kjellin : Philippe de Cabanal
Douglas Dick : Narcisse de Bornay
Anthony Caruso : Jack Studenvant
Nedrick Young : Henri Contrecourt
George Voskovec : John James Audubon
Richard Carlyle : Roger/Rezin Bowie
Robert Emhardt : Général Cuny
Donald Beddoe : Dr Cuny
Sarah Selby : Mme Bowie
Eugene Borden : Cocquelon
Jean Del Val (non crédité) : Saint Sylvain

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7214
Cartouches : 8448
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maîtresse de fer (1952) Gordon Douglas

Message par Cooper le Dim 4 Jan - 12:04

ANALYSE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"La maîtresse de fer", est un film tourné en 1952 par Gordon Douglas. Le film ne raconte pas l'histoire du fameux Jim Bowie comme on le voit écrire partout, mais bien l'histoire de son monstrueux couteau : "La maîtresse de fer". Jim Bowie n'est que l'accessoire de son couteau. Ainsi le film touche quasiment à sa fin quand le couteau finit au fond de la rivière, le mariage de Bowie ne présentant d'ailleurs aucun intérêt.

Le film amène une interrogation, ou une autre interprétation possible du titre. La maîtresse de fer c'est le couteau ou est-ce la femme impossible qu'il convoite et qui rend les hommes fous ? Maîtresse qui met notre héros dans des situations plus dures les unes que les autres et qui finalement obligent ses amants ou ses soupirants à tuer et à voler ? Toute l'ambiguité du film est là. Cela en fait une oeuvre passionnante et profondément troublante qui dépasse largement le cadre d'un simple western d'aventures des années 50. De plus l'attrait du film est accuenté par la mise en vedette de deux grandes stars de l'époque : Alan Ladd et Virginia Mayo.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
http://svalbardrepublic.org/ebay/hibben-bowie-0310.htm

On peut sans difficulté inscrire "la maîtresse de fer", dans la lignée des grands films d'aventures des années 50. Mais il se distingue des oeuvres habituelles de cette époque par une violence très présente et réaliste, presque dérangeante. En effet, il y a de nombreux duels le plus souvent mortels, du sang, des couteaux. Chaque scène est presque anthologique. Ainsi la scène du duel à la seule lumière des éclairs ou celle dans l'auberge avec une main attachée sont particulièrement captivantes.

On retrouve également toute une époque reconstruite (La Nouvelle Orléans des années 1820). Les costumes sont beaux et donnent au film une belle crédibilité. Virginia Mayo aussi belle que vénéneuse donne également à l'oeuvre un glamour inimitable. On retrouve bien entendu Max Steiner à la musique qui y va de sa composition habituelle d'une valse pour la scène du bal comme à son habitude.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous conseille vivement le visionnage de ce film très réaliste pour l'époque dont certaines scènes, sont quasiment hypnotisantes. Du grand cinéma violent et sanglant que les photos très glamours qui illustrent ici le sujet de ce film ne laissent en rien présager.

Ce western, possède la particularité d'avoir une scène d'anthologie, celle ou Bowie se bat dans le noire avec Black Jack Sturdevant (Anthony Caruso). Gordon Douglas, aimer beaucoup travaillé avec A. Ladd, les deux hommes se retrouverons quatre an plus tard dans l'excellent Santiago. Dans ce film, nous avons la chance de retrouvé d'excellent acteurs: Alf Kjellin,Joseph Calleia et la belle Phyllis Kirk, avec bien sur Virginia Mayo que Stéphane à mentionné plus haut. Anthony Caruso et A. Ladd était très amis, les deux hommes tourneront quelques films ensemble, quand A. Ladd meurt, Caruso fut très peiné, il mis longtemps à s'en remettre.

Pour la petite anecdote. Le Knife de Bowie, à dans ce film, était fabriqué d'après un morceau de météorite tomber du ciel.



Source: hollywoodclassic.

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7214
Cartouches : 8448
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maîtresse de fer (1952) Gordon Douglas

Message par Cooper le Dim 4 Jan - 12:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le frontier man légendaire au même titre que Davy Crockett fit également une apparition dans son interprétation par Richard Widmark aux côtés de John Wayne dans le western de 1960 "Alamo".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Historiquement le personnage de Jim Bowie est assez sinistre : trafiquant d'esclaves, spéculateur foncier et même s'il est bien mort à Alamo, certains chroniqueurs prétendent que les Mexicains l'ont trouvé caché sous son lit.

Deux raisons pour regarder ce premier film, réalisé par Gordon Douglas pour la Warner, en 1952, avec Alan Ladd. A cette époque, l'acteur a déja tourné ses grands films noirs chez Paramount. Un an plus tard, il tournera Shane (L'Homme des vallées perdues, George Stevens). La Maitresse de Fer  peut être considéré comme un western, mais l'action se déroule à la Nouvelle-Orléans en 1820 et vous n'y verrez ni Indiens, ni grands espaces, seulement l'ascension sociale de Jim Bowie, ponctuée d'un très grand nombre de duels (à l'épée, au pistolet, au couteau ...) Une scène formidable de duel, couteau contre épée, dans une vaste pièce plongée dans une obscurité trouée par les éclairs de l' orage ; un duel au pistolet dans une aube brumeuse qui ferait penser à un film de la Hammer.

Un grand film d'aventures qui se démarque de la production de l'époque par une violence très présente et très réaliste.


_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7214
Cartouches : 8448
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maîtresse de fer (1952) Gordon Douglas

Message par BIOMAN le Dim 4 Jan - 18:08

Concernant le véritable Jim "James" Bowie (10 avril 1796 – 6 mars 1836) ce fut un pionnier américain et soldat, qui a joué un grand rôle au XIXe siècle dans la Révolution du Texas, culminant avec sa mort à la bataille de Fort Alamo. Les histoires innombrables à son sujet font de lui un bagarreur et un homme de la Frontière, à mi-chemin entre la réalité et la fiction ; il est ainsi devenu une figure légendaire dans l'histoire du Texas tout comme le non moins célèbre Davy Crockett.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
James Bowie (1820)
avatar
BIOMAN
John Marston
John Marston

Messages : 219
Cartouches : 256
Réputation : 5
Date d'inscription : 05/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maîtresse de fer (1952) Gordon Douglas

Message par Ranger J. McQuade le Mer 7 Jan - 22:41

LE DVD
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

avatar
Ranger J. McQuade
Lone Wolf
Lone Wolf

Messages : 170
Cartouches : 192
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maîtresse de fer (1952) Gordon Douglas

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum