La Poursuite Impitoyable (1966) Arthur Penn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Poursuite Impitoyable (1966) Arthur Penn

Message par Tyrone le Lun 15 Déc - 7:12

La Poursuite Impitoyable (1966) The Chase

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Réalisateur Arthur Penn.
Avec dans les principaux rôles Marlon Brando , Jane Fonda , Robert Redford.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mon avis : Western dit "moderne" assez sombre , histoire de la moralité qui balance entre l'ordre établi ,
 la stupidité , et l’inconscience d'une population éperdue d'une démesure de liberté .
Jouent ici une pléiade d'acteurs de premier ordre , malgré quelques longueurs , ce beau film ne manque ni d’intérêt  
ni de suspense - à voir ou à revoir à souhait .

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     Shoot First ... or Die * That is The Question !       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] ~
avatar
Tyrone
Shérif Dan Blaine
Shérif Dan Blaine

Messages : 9379
Cartouches : 11418
Réputation : 15
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 59
Localisation : Far West

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Poursuite Impitoyable (1966) Arthur Penn

Message par Cooper le Lun 15 Déc - 16:29

La Poursuite Impitoyable (1966) d’Arthur Penn : Un "western" moderne en effet d'un genre très spécial !

Une petite ville du Texas, un shérif bienveillant incarné par Marlon Brando, un évadé accusé de meurtre (Robert Redford) que toute la ville recherche, une jeune femme (Jane Fonda) épouse de l'évadé. D'un côté il y a les riches dont un magnat du pétrole et les gens modestes qui envient ces privilégiés. Le décor est planté. Suite à une soirée trop arrosée, la ville tombe graduellement en plein délire et se déchaîne contre le shérif qui se fait lyncher et les noirs. Les masques de respectabilité de ces notables tombent et font place à la vulgarité, la délation, à la haine et au racisme. La tension monte à son paroxysme et on assiste à des scènes de violence d'une grande intensité. Brando est magistral dans son rôle de shérif incorruptible.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Poursuite Impitoyable montre de façon assez étonnante et efficace comment une sorte d'hystérie collective s'empare d'une ville du Sud des Etats-Unis à l'occasion de l'évasion d'un prisonnier natif du lieu. Arthur Penn dresse un tableau vraiment noir de la bourgeoisie locale, oisive et avide de situations dramatiques et la situation semble ne jamais s'arrêter d'empirer. Le film est même dur par endroits, assez cruel. Il est en tout cas assez bouleversant, même s'il semble que Penn l'ait partiellement renié par la suite.

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Poursuite Impitoyable (1966) Arthur Penn

Message par Chris 68 le Lun 15 Déc - 20:43

ARTE vient de diffuser ce dimanche 14 décembre à 20h50 La Poursuite impitoyable (The Chase, 1966) de Arthur Penn dans le cadre d’un hommage à Marlon Brando qui comprend aussi un documentaire inédit de Philippe Kohly diffusé après ce film et la diffusion le lendemain – lundi 15 décembre – à 20h50 de Un tramway nommé désir (A Streetcar Named Desire, 1951) de Elia Kazan d’après la pièce de Tennessee Williams qui fit de Brando une star et un sex symbol.

Au milieu des années 60 l’étoile de Marlon Brando est déjà sur le déclin depuis une série de titres médiocres et le désastre commercial de la superproduction Les Révoltés du Bounty en 1962. Durant le tournage de ce remake signé Lewis Milestone les excentricités et la mauvaise humeur de l’acteur ont atteint des proportions extraordinaires et ont largement contribué au fiasco du film.

Dans la scène de passage à tabac de Marlon Brando, pour exacerber sa violence, le metteur en scène a demandé aux acteurs de donner des coups de poing au ralenti — leur impact étant nul, les coups n'ont donc pas blessé l'acteur. La scène a été ensuite passée en vitesse normale ce qui rend les coups donnés plus impressionnants et suggère une brutalité plus indicible encore.
Penn sort écœuré de l'expérience de La Poursuite impitoyable (The Chase), saboté par son producteur Sam Spiegel.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Chris 68
1er Mercenaire
1er Mercenaire

Messages : 667
Cartouches : 709
Réputation : 20
Date d'inscription : 01/06/2014
Localisation : El Paso (Texas)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Poursuite Impitoyable (1966) Arthur Penn

Message par shériff Thompson le Lun 15 Déc - 21:04

Difficile de comprendre les différents houleux entre Penn et Spiegel, et donc ce qu’il manque à ce film. Mais tel qu’il est, c'est un excellent film qui passe les années sans problème. Avec cependant un très bon accueil de la critique malgré un échec mesurable aux Etats-Unis, en France par contre, ce film d'Arthur Penn est un franc succès et a pris au fil des années de façon indiscutable l’allure d’un véritable classique du genre.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
shériff Thompson
Wyatt Earp
Wyatt Earp

Messages : 603
Cartouches : 636
Réputation : 9
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Poursuite Impitoyable (1966) Arthur Penn

Message par J.Randall le Mar 16 Déc - 11:03

Néanmoins la réputation de Brando n’est pas encore à son nadir quand il est choisi par le producteur Sam Spiegel (Sur les quais, Le Pont de la rivière Kwaï, Lawrence d’Arabie) et le réalisateur Arthur Penn pour interpréter le shérif Calder dans La Poursuite impitoyable, entouré d’une brillante distribution regroupant plusieurs nouveaux talents de Hollywood: Robert Redford, Jane Fonda, Angie Dickinson, Robert Duvall, James Fox… La Poursuite impitoyable est une chronique provinciale qui met en scène une flambée de violence collective dans une petite bourgade du Texas à l’annonce de l’évasion d’un jeune prisonnier blanc dont plusieurs notables de la ville ont de bonnes raisons de craindre le retour et la vengeance.

Le shérif Calder, désigné comme la seule personne honnête d’une communauté rongée par la haine et la corruption, sera incapable d’apaiser un climat d’hystérie et de lynchage attisé par l’alcool et la peur. La Poursuite impitoyable dresse un portrait féroce de la haute bourgeoisie sudiste prête à toutes les vilenies pour protéger la respectabilité et les privilèges de sa caste, avec la complicité d’une population abrutie et ivre chaque fin de semaine. La violence explosive du film anticipe celle du long métrage suivant de Penn, réalisé un an plus tard, et qui obtiendra un immense succès : Bonnie et Clyde.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’atmosphère décadente et paroxystique de La Poursuite impitoyable vaudra au film de Penn des critiques assassines au moment de sa sortie. Il sera ensuite réhabilité puis considéré comme un classique des années 60. Les spectateurs américains n’étaient sans doute pas prêts à endurer un film aussi critique qui n’hésitait pas à dénoncer la lâcheté et la monstruosité d’une ville prospère avec une galerie de personnages irrécupérables et pourtant désespérément « normaux ».


arte.tv
avatar
J.Randall
Wanted: Dead or Alive
Wanted: Dead or Alive

Messages : 279
Cartouches : 304
Réputation : 3
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 50
Localisation : Las Tunas - Los Angeles Country, California

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Poursuite Impitoyable (1966) Arthur Penn

Message par Cooper le Mar 16 Déc - 15:57

Vers la fin de son film Arthur Penn reproduit quasiment à l’identique lors d’une scène dramatique réunissant les principaux protagonistes le meurtre survenu le 24 novembre 1963 de Lee Harvey Oswald, suspect principal dans l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy, par Jack Ruby moins de quarante-huit heures après son arrestation, interrompant toute forme de procès et même d’instruction judiciaire. La transposition à peine trois ans plus tard d’un épisode encore dans toutes les mémoires de l’histoire contemporaine des Etats-Unis dans un contexte fictionnel choqua beaucoup à l’époque du film.

Cette séquence constitue l’une des premières occurrences de l’affaire Kennedy dans une production hollywoodienne et marque plus largement l’intrusion de la violence réelle retransmise par les actualités télévisées dans le cinéma américain. A partir de la fin des années 60 et dans les années 70 on ne comptera plus les allusions plus ou moins directes aux assassinats de John Fitzgerald et Robert Kennedy, au Watergate et à la guerre du Vietnam dans les films des nouveaux cinéastes américains en prise directe avec les traumatismes récents de leur pays.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Marlon Brando et Arthur Penn

Et Marlon Brando dans La Poursuite impitoyable ? Magnifique quoique déjà un peu boudiné dans sa tenue de shérif avec une dégaine nonchalante et une manière inimitable de mâchouiller ses dialogues avec un fort accent sudiste, il livre une composition géniale et ajoute un chapitre important à sa mythologie personnelle. Cinq ans plus tôt dans son unique réalisation le western baroque La Vengeance aux deux visages il se faisait longuement fouetter par Karl Malden ; dans le film de Penn il est victime d’un interminable passage à tabac qui le laisse défiguré et couvert de sang. Ces deux films contribuèrent à la légende du sadomasochisme de Brando à l’écran.

L’acteur prendra en effet dans les années 60 et 70 un malin plaisir à incarner des personnages négatifs – sur le plan humain et politique – ou des antihéros suppliciés dans des films trop bizarres, ratés ou dérangeants pour séduire le grand public, en attendant sa brève résurrection artistique et commerciale en 1972 avec les triomphes consécutifs du Parrain et du Dernier Tango à Paris.

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Poursuite Impitoyable (1966) Arthur Penn

Message par Cooper le Mar 16 Déc - 17:14

FICHE TECHNIQUE

Titre : La Poursuite impitoyable
Titre original : The Chase
Réalisation : Arthur Penn
Scénario : Lillian Hellman d’après l’œuvre de Horton Foote
Musique : John Barry
Photographie : Joseph LaShelle
Montage : Gene Milford
Directeur artistique : Robert Luthardt
Décors : Richard Day et Frank Tuttle
Costumes : Donfeld
Producteur : Sam Spiegel
Société de production : Columbia Pictures Corporation
Pays d’origine : États-Unis
Genre : Drame
Format : Couleur (Technicolor) - 35 mm - 2,35:1 - Son : Mono (RCA Sound Recording)
Durée : 135 minutes (2 h 15)
Dates de sortie : États-Unis : 17 février 1966 ; France : 15 septembre 1966

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DISTRIBUTION

Marlon Brando : Calder
Jane Fonda : Anna
Robert Redford : Bubber Reeves
E. G. Marshall : Val Rogers
Angie Dickinson : Ruby Calder
Janice Rule : Emily Stewart
Miriam Hopkins : Mme Reeves
Martha Hyer : Mary Fuller
Richard Bradford : Damon Fuller
Robert Duvall : Edwin Stewart
James Fox : Jason Rogers (Jake)
Steve Ihnat : Archie
Jocelyn Brando : Mme Briggs
Katherine Walsh : Verna Dee
Clifton James : Lem
Diana Hyland : Elizabeth Rogers
Joel Fluellen : Lester Johnson
Bruce Cabot : Sol
Paul Williams : Seymour

Et, parmi les acteurs non crédités :
James Anderson : Un prisonnier évadé
Eduardo Ciannelli : M. Siftifieus
Grady Sutton : Un invité de la fête

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Poursuite Impitoyable (1966) Arthur Penn

Message par L'Impitoyable le Mer 17 Déc - 10:58

Tourné par Arthur Penn dans les années 1960 avant l’emblématique Bonnie and Clyde, alors que le sud des États-Unis restait obstinément sourd au mouvement des droits civiques, La poursuite impitoyable met en scène une communauté blanche décadente, en proie aux démons de la corruption, de l’alcoolisme et du racisme. Entre Val Rogers, le magnat local sans foi ni loi qui prétend jouer les philanthropes, ou cette autre famille de notables dont les membres s’en prennent violemment aux noirs par désœuvrement, le cinéaste dépeint une bourgeoisie américaine à bout de souffle. Même ses enfants – la génération Happy days – se révèlent monstrueux, en particulier lors de la scène chaotique du lynchage collectif, certainement l’une des plus saisissantes du film. En shérif justicier, roué de coups pour avoir voulu défendre le fuyard, Marlon Brando, le visage tuméfié, y montre une fois encore toute la démesure de son talent et de son jeu physique. Une manière aussi, à travers lui, de mettre l’Amérique face à sa (mauvaise) conscience.

Un très Grand film avec Jane Fonda et Robert Redford, mais dominé par l’interprétation d’un Marlon Brando au sommet de son art, un puissant réquisitoire contre le racisme, qui n’a rien perdu de sa force.

avatar
L'Impitoyable
Colonel Cord McNally
Colonel Cord McNally

Messages : 299
Cartouches : 319
Réputation : 6
Date d'inscription : 21/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Poursuite Impitoyable (1966) Arthur Penn

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum