Dan Duryea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dan Duryea

Message par Invité le Sam 6 Oct - 19:12

Dan Duryea : acteur américain
(né le 23 janvier 1907 à White Plains,
État de New York, et décédé le 7 juin
1968
à Hollywood, Californie).



Sa première apparition au cinéma remonte à 1941 pour le film The Little Foxes et qui cumula dans sa carrière plus de 60 rôles au grand écran. Son film le plus connu est probablement Le Vol du Phénix (The Flight of the Phoenix 1965). Il est aussi de la distribution de plusieurs séries télévisées, notamment The Adventures of China Smith (1952, où il détenait le rôle principal) et Peyton Place. Il joua dans le feuilleton Rawhide. Il repose à Los Angeles au Forest Lawn Memorial Park.

Filmographie

1941 : La Vipère (The Little Foxes) de William Wyler
1941 : Boule de feu (Ball of Fire) d' Howard Hawks
1942 : Vainqueur du destin (The Pride of the Yankees) de Sam Wood
1942 : That Other Woman de Ray McCarey
1943 : Sahara (Sahara) de Zoltan Korda
1944 : Man from Frisco de Robert Florey
1944 : Madame Parkington (Mrs Parkington) de Tay Garnett
1944 : Rien qu'un cœur solitaire (None but the Lonely Heart) de Clifford Odets
1944 : Espions sur la Tamise (The Ministry of Fear) de Fritz Lang
1944 : La Femme au portrait (Woman in the Window) de Fritz Lang
1945 : Main Street after dark d' Edward L. Cahn
1945 : La Vallée du jugement (The Valley of Decision) de Tay Garnett
1945 : La Cible vivante (The Great Flammarion) d' Anthony Mann
1945 : Le Grand Bill (Along Came Jones) de Stuart Heisler
1945 : Deanna mène l'enquête (Lady on a Train) de Charles David
1945 : La Rue rouge (Scarlet Street) de Fritz Lang
1946 : L'Ange noir (Black Angel) de Roy William Neill
1946 : White Tie and Tails de Charles Barton
1948 : Bandits de grands chemins (Black Bart) de George Sherman
1948 : Another Part of the Forest de Michael Gordon
1948 : Le Barrage de Burlington (River Lady) de George Sherman
1948 : Larceny de George Sherman
1949 : L'Homme au chewing-gum (Manhandled) de Norman Foster
1949 : Pour toi j'ai tué (Criss Cross) de Robert Siodmak
1949 : La Tigresse (Too Late for Tears) de Byron Haskin
1949 : Johnny Stool Pigeon de William Castle
1950 : L'Impasse maudite (One Way Street) d' Hugo Fregonese
1950 : Winchester 73 (Winchester 73) d' Anthony Mann
1950 : The Underworld Story de Cy Endfield
1951 : Al Jennings of Oklahoma de Ray Nazarro
1952 : Chicago Calling de John Reinhardt
1953 : Le Port des passions (Thunder Bay) d' Anthony Mann
1953 : Commando du ciel (Sky Commando) de Fred F. Sears
1953 : 36 Hours de Montgomery Tully
1954 : Alerte à Singapour (World for Ransom) de Robert Aldrich
1954 : Chevauchée avec le diable (Ride Clear of Diablo) de Jesse Hibbs
1954 : Seul contre tous (Rails into Laramie) de Jesse Hibbs
1954 : Quatre étranges cavaliers (Silver Lode) d' Allan Dwan
1954 : This is my Love de Stuart Heisler
1955 : La Muraille d'or (Foxfire) de Joseph Pevney
1955 : The Marauders de Gerald Mayer
1955 : Storm Fear de Cornel Wilde
1957 : Les Ailes de l'espérance (Battle Hymn) de Douglas Sirk
1957 : Le Cambrioleur (The Burglar) de Paul Wendkos
1957 : Le Survivant des monts lointains (Night Passage) de James Neilson
1957 : Meurtres sur la 10ème avenue (Slaughter on Tenth Avenue) d' Arnold Laven
1958 : Kathy O' de Jack Sher
1960 : Platinum High School de Charles F. Haas
1962 : Six chevaux dans la plaine (Six Black Horses) d' Harry Keller
1964 : La Valse des colts (He Rides tall) de R.G. Springsteen
1964 : Do You Know This Voice de Frank Nesbitt
1964 : Cinq mille dollars mort ou vif (Taggart) de R.G. Springsteen
1965 : Walk a Tightrope de Frank Nesbitt
1965 : Chasseur de primes (The Bounty Killer) de Spencer Gordon Bennet
1965 : Le Vol du Phénix (The Flight of the Phœnix) de Robert Aldrich
1966 : Du sang dans la montagne (Un fiume di dollari) de Carlo Lizzani
1966 : Sans foi, ni loi (Incident at Phantom Hill) d' Earl Bellamy
1967 : Five Golden Dragons de Jeremy Summers
1967 : L'Homme en fuite (Stranger on the Run) de Don Siegel
1968 : The Bamboo Saucer de Frank Telford
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dan Duryea

Message par Invité le Sam 6 Oct - 19:14

Dan Duryea - The Twilight Zone - Saison 1 - Episode 03

Pour ce troisième épisode, The Twilight Zone propose la rencontre d’un homme (Dan Duryea) face à son destin.
La Seconde Chance (Mr. Denton on Doomsday).




Épisode 3 : La Seconde Chance
Titre original : Mr. Denton on Doomsday
Numéro : 3 (1-03)
Scénariste : Rod Serling
Réalisateur : Allen Reisner
Diffusion : États-Unis : 16 octobre 1959 sur CBS


Distribution : Al Denton (Dan Duryea) - Dan Hotaling (Martin Landau)

Résumé : Al Denton est un ancien cowboy devenu alcoolique. Il est souvent la victime des plaisanteries d'un bandit nommé Hotaling. Un jour, il boit par inadvertance une potion qui fait de lui un tireur aussi rapide que Lucky Luke. Aussitôt, un jeune blanc-bec le provoque en duel. Mais au moment de dégainer, Denton voit son adversaire boire lui aussi une potion...

L'histoire : Durant sa jeunesse, Al Denton fut un des tireurs les plus rapides de l’Ouest Américain, jusqu’à ce qu’il fasse le duel de trop et abatte un jeune garçon de seize ans. Devenu un misérable poivrot méprisé de tous, il se tient le plus possible éloigné des armes à feu. Jusqu’à ce que M. Fate, un étrange vendeur d’élixirs, en pose une sur son chemin.



Pour son troisième épisode en tant que scénariste, Rod Serling se penche sur un autre exemple d’homme seul : Al Denton, un homme incapable d’échapper à ces démons, noyant dans l’alcool son sentiment de culpabilité. Interprété par un spécialiste des rôles de méchant de Far West, Dan Duryea, le personnage acquiert rapidement un fort taux de sympathie tandis que le destin semble vouloir lui jouer un nouveau mauvais tour.

Mais c’est hélas un autre personnage qui va crever l’écran, Dan Hotaling (Martin Landau, impressionnant) compose un personnage de méchant particulièrement marquant, incarnation parfaite de la morgue du fort face au faible.




Regardez Martin Landau passer du statut de prédateur féroce à celui de proie pathétique constitue un vrai moment de bonheur, l’acteur faisant preuve d’un jeu et d’une expressivité remarquable. Hélas, le script va alors choisir une autre voie plutôt artificielle, mettant en scène un mystérieux M. Fate pour mener à un final bien pâlot au vu de la force des premières scènes.



Loin de retrouver l’efficacité des deux premiers épisodes, la réalisation d’Allen Reisner (un spécialiste de la télévision à qui l’on doit plus d’une centaine d’épisodes dans trente séries différentes) n’est pas assez efficace, donnant lieu à des scènes aux rythmes décousus, ne possédant pas de réelles lignes directrices. Car si les acteurs sont plutôt justes et assez crédibles, la narration semble toujours forcée, comme si l’auteur ne découvrait qu’au dernier moment la finalité de toute l’histoire.

Là où les épisodes précédents frappaient par leur efficacité et leur beauté formelle, celui-ci laisse globalement de marbre jusqu’à un twist final trop anecdotique et parachuté pour entraîner l’adhésion du spectateur.



Il a été dit un jour que toute histoire commençant par la découverte d’une arme à feu finit toujours par la mort d’un des personnages. Je crois que cet épisode est la preuve concrète que seuls les drames peuvent accueillir le destin comme personnage. Si le retournement final fait preuve d’une certaine ironie, l’histoire s’éparpille cette fois-ci beaucoup trop, donnant un récit paresseux, sans véritable moteur autre que le talent des comédiens.

Ce troisième récit est aussi la preuve qu’une série comme The Twilight Zone doit savoir mettre plus rapidement en avant sa nature mystérieuse et éviter au maximum les introductions à rallonge.

Mais le plus grave reste la relative clémence du destin face à un personnage qui aurait gagné à connaître une évolution plus dramatique. Car la rédemption ne peut être fournie sans la moindre contrepartie.


Source : Serie All

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dan Duryea

Message par Invité le Sam 6 Oct - 19:15

Présence inattendue de Dan dans le spagh "Du sang dans la montagne" (1966) de Carlo Lizzani.

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dan Duryea

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum