Toshiro Mifune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Toshiro Mifune

Message par Invité le Sam 6 Oct - 19:07

Toshirō Mifune (三船 敏郎, Mifune Toshirō, en chinois Sanchuan Minlang) (1920 – 1997), est un acteur et producteur japonais. Il est également le réalisateur d'un unique film, Legs des 500 000 ; il a été l'un des acteurs japonais les plus célèbres au plan international, notamment grâce à sa fructueuse collaboration avec le réalisateur Akira Kurosawa et sa carrière aux États-Unis.



Enfance

Mifune naît le 1er avril 1920 à Tsingtao en Chine de parents japonais, et grandit à Dalian avec un frère et une sœur. Dans sa jeunesse, il travaille dans le magasin de photographie de son père Tokuzo, un méthodiste et probablement aussi un missionnaire, prêchant auprès de la communauté japonaise de Dalian.

Bien qu'il ait passé les dix-neuf premières années de sa vie en Chine et qu'il parle couramment le mandarin, c'est en tant que citoyen japonais qu'il est enrôlé dans la Force Aérienne Impériale japonaise où il travaille comme photographe aérien durant la Seconde Guerre mondiale.

Début de carrière

Il retourne au Japon en 1946, au lendemain de la guerre, et s'y retrouve seul, sans parents, il cherche un travail dans la photographie. En 1947, l'un de ses amis qui travaille au service photographique chez Tōhō lui trouve un poste comme assistant de prises de vues. Cependant, la société est à l'époque liée au parti communiste, ce qui ne réconforte guère Mifune, plutôt religieux et conservateur.

Suite à une grève prolongée, un grand nombre d'acteurs quittent Tōhō afin de créer leur propre compagnie : la Shin Tōhō. Aussitôt, le studio organise un concours afin de découvrir de nouveaux talents. Des amis de Mifune le font participer à son insu, et il est pris avec quarante-huit autres (sur quatre mille postulants) afin de faire un bout d'essai pour Kajiro Yamamoto. À l'audition, lorsque on lui demande de mimer la colère, il puise dans son passé militaire et semble si convaincant que les examinateurs l'éliminent, craignant qu'il soit une personne trop arrogante et pénible. Par chance, Kajiro Yamamoto apprécie sa performance et le conseille à son collègue Sankichi Taniguchi qui lui offre son premier rôle dans Shin baka jidai en 1947.

Mariage

L'une des partenaires de Mifune, une des trente-deux femmes sélectionnées durant le concours de Tōhō, s'appelle Sachiko Yoshimine. De huit ans sa cadette, elle vient d'une famille aisée de Tokyo. Ils tombent amoureux et Mifune la demande bientôt en mariage.

Mais les parents de Yoshimine s'opposent au mariage avec Mifune qui n'est pas bouddhiste, qui est originaire de Mandchourie (une région considérée alors par les Japonais comme un repaire de crapules), et dont la profession n'est pas un gage de stabilité ni de responsabilité.

Le réalisateur Senkichi Taniguchi, avec l'aide d'Akira Kurosawa, parvient à convaincre la famille d'autoriser le mariage. Celui-ci a lieu en février 1950. En novembre de la même année, leur premier fils Shirō vient au monde. En 1955 ils ont un second fils, Takeshi, puis en 1961 une fille, Mika.


Célébrité

Sa stature imposante, sa panoplie d'acteur, son aisance avec les langues étrangères et sa longue collaboration avec le célèbre réalisateur Akira Kurosawa en font l'acteur japonais le plus célèbre à l'époque, et certainement le plus connu dans le monde occidental. Il joue souvent le rôle d'un samouraï ou d'un rōnin, souvent grossier et bourru, allant à l'encontre de l'image traditionnelle de ces personnages. Il maîtrisait le sabre à haut niveau et obtint le 7e dan en kendo. Dans des films comme Les Sept Samouraïs et Yojimbo, son personnage manque de bonnes manières mais ses qualités sont ailleurs, dans sa sagesse, son expérience, ou encore sa prouesse au combat. Dans Sanjuro, son efficacité sans fioritures contraste avec l'aspect soigné des samouraïs de la Cour. Kurosawa apprécie beaucoup l'émotion toute simple qui se dégage de son acteur, là où n'importe quel autre comédien en aurait fait des tonnes.



Mifune est également reconnu pour son sens de l'humour (il n'hésite pas à se tourner en dérision dans ses propres films), mais aussi pour l'importance qu'il attache à chacun de ses rôles. Ainsi, pour préparer Les Sept Samouraïs et Rashōmon, il étudie, sur film, des combats de lions dans la brousse ; pour Ánimas Trujano, il regarde des films d'acteurs mexicains afin de pouvoir prononcer correctement ses répliques en espagnol. Dans ses premiers films en anglais (Grand Prix en 1966…) il apprend ses répliques phonétiquement et le résultat n'est pas toujours probant, sa voix devant alors être doublée par Paul Frees. Mais il s'améliore au fil des ans et, en 1971, c'est sa propre voix que l'on entend tout au long du film Soleil rouge, un western au casting international. Il regretta toujours de ne pas avoir une carrière plus prolifique en Occident. Son rôle anglais le plus mémorable est certainement celui de l'amiral Isoroku Yamamoto dans La Bataille de Midway (1976).

Il est un moment envisagé pour le rôle d'Obi Wan Kenobi par George Lucas alors que celui-ci prépare Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir, ayant déjà joué un rôle analogue (le général Rokurota) dans La Forteresse cachée (1958), un film dont l'influence se fait ressentir dans le film de George Lucas.

On lui doit l'archétype du « guerrier vagabond » qu'il a souvent interprété chez Kurosawa. Ce personnage sera notamment repris par Clint Eastwood dans ses westerns, ainsi que dans les westerns spaghettis de Sergio Leone. Pour une poignée de dollars est un remake intégral et inavoué de Yojimbo, ce qui d'ailleurs ne plut guère à Kurosawa.

La plupart des seize films rassemblant Kurosawa et Mifune sont aujourd'hui devenus des classiques : Rashōmon, Le Chien enragé, Les Sept Samouraïs, La Forteresse cachée, Le Château de l'araignée (une adaptation du Macbeth de Shakespeare), Yojimbo, Sanjuro…

Mifune et Kurosawa se séparent après Barberousse (1965). Ayant laissé pousser sa barbe et devant la conserver intacte durant les deux ans du tournage, Mifune ne peut tourner dans aucun autre film, ce qui met l'acteur et sa société de production en difficulté financière. Heureusement le film fait un triomphe au Japon et marche bien en Europe, mais pas aux États-Unis.

Dernières années

Dans un sondage réalisé par un magazine en 1984, Mifune est reconnu comme « le plus japonais de tous les hommes ». Dans son pays natal (la Chine) et à l'étranger, il est ainsi souvent considéré comme l'homme japonais par excellence.

Au début des années 1980, Mifune crée une école de comédie, Mifune Geijutsu Gakuin (三船芸術学院), mais l'école ferme au bout de trois ans en raison d'une gestion hasardeuse.

Il obtient sa véritable consécration populaire en Occident grâce à son rôle de Toranaga dans le feuilleton télévisé Shogun. Cependant, les incohérences historiques et la vision un peu simpliste du Japon donnée par la série lui réservent un accueil mitigé au pays du Soleil Levant. Cela accroît encore le fossé avec Kurosawa, mettant un terme quasi définitif à toute future collaboration.

Kurosawa fait de nombreuses déclarations déplaisantes à propos de Mifune, et réciproquement. Ils se réconcilieront en 1993 lors de l'enterrement de leur ami Ishirô Honda après s'être éloignés pendant presque trois décennies. Mais ils n'auront pas l'occasion de travailler à nouveau ensemble, ni de reconstituer leur vieille amitié, car tous deux mourront dans les cinq années qui suivent.

En 1992, Mifune commence à souffrir d'un sérieux problème de santé, dont la nature exacte reste inconnue. On prétend qu'il s'est usé à la tâche, ou qu'il a eu une crise cardiaque. Il se retire soudainement et reste cloîtré chez lui, veillé par son épouse. Lorsque celle-ci décède en 1995 d'un cancer du pancréas, l'état physique et mental de Mifune décline rapidement. Il décède le 24 décembre 1997 à Mitaka (Japon), à l'âge de 77 ans.


Sur le tournage de Shogun

Filmographie

1947 : La Montagne d'argent (銀嶺の果て, Ginrei no hate) : Eijima
1947 : Shin baka jidai (Zen) : Chef de gang
1947 : Shin baka jidai (Go) : Chef de gang
1948 : L'Ange ivre (Yoidore tenshi) : Matsunaga
1949 : Le Duel silencieux (Shizukanaru ketto) : Dr Kyoji Fujisaki
1949 : Jakoman to Tetsu : Tetsu
1949 : Le Chien enragé (Nora inu) : Inspecteur Murakami
1950 : Datsugoku
1950 : Ishinaka sensei gyojoki
1950 : Scandale (Shubun) : Ichirō Aoye
1950 : Konyaku yubiwa : Takeshi Ema
1950 : Rashōmon : Tajōmaru
1951 : Sengoha obake taikai
1951 : Ai to nikushimi no kanata e
1951 : Aika
1951 : L'Idiot (Hakuchi) : Denkichi Akama
1951 : Kaizoku-sen
1951 : Kanketsu Sasaki Kojiro - Ganryu-to Ketto : Musashi Miyamoto
1951 : Bakurô ichidai : Yonetaro Katayama
1951 : Onnagokoro dare ka shiru
1952 : Araki Mataemon: Kettô kagiya no tsuji : Mataemon Araki
1952 : Muteki
1952 : La Vie d'O'Haru femme galante (Saikaku ichidai onna) : Katsunosuke
1952 : Kin no tamago: Golden girl
1952 : Sengoku burai : Sasa Hayatenosuke
1952 : Tōkyō no koibito
1952 : Gekiryu
1952 : Minato e kita otoko : Gorō Niinuma
1953 : Fukeyo haru kaze : Matsumura
1953 : Hoyo : Shinkichi / Hayakawa
1953 : Himawari musume : Ippei Hitachi
1953 : Taiheiyo no washi : 1er Lieutenant Tomonaga
1954 : Les Sept Samouraïs (Shichinin no samurai) : Kikuchiyo
1954 : La Légende de Musashi (Miyamoto Musashi) : Musashi Miyamoto (Takezō)
1954 : Shiosai : capitaine du Utashima-maru
1954 : Mitsuyu-sen : Eiichi Tsuda
1955 : Dansei No. 1 : Maki
1955 : Tenka taihei
1955 : Zoku tenka taihei
1955 : Otoko arite : Yano
1955 : Zoku Miyamoto Musashi: Ichijōji no kettō : Musashi Miyamoto (Takezō)
1955 : Chronique d'un être vivant (Vivre dans la peur) (Ikimono no kiroku) : Kiichi Nakajima
1956 : La Voie de la lumière (Miyamoto Musashi kanketsuhen: kettō Ganryūjima) : Musashi Miyamoto (Takezō)
1956 : Kuro-obi sangokushi : Masahiko Koseki
1956 : Ankokugai : Inspecteur en chef Kumada
1956 : Aijō no kessan
1956 : Le Cœur d'une épouse (妻の心 Tsuma no kokoro) de Mikio Naruse
1956 : Narazu-mono : Kanji
1956 : Shujinsen
1957 : Le Château de l'araignée (Kumonosu jō) : Taketori Washizu
1957 : Arashi no naka no otoko : Saburō Watari
1957 : Kono futari ni sachi are
1957 : Yagyu bugeicho : Tasaburo
1957 : Kiken na eiyu
1957 : Les Bas-fonds (Donzoko) : Sutekichi le voleur
1957 : Le Faubourg (Shitamachi)
1958 : Yagyu bugeicho - Ninjitsu : Tasaburō
1958 : Tokyo no kyujitsu : Neveu de Tenkai
1958 : Muhomatsu no issho : Matsugorō
1958 : Yajikita dochu sugoroku
1958 : Kekkon no subete : Professeur de comédie
1958 : Jinsei gekijō - Seishun hen
1958 : La Forteresse cachée (Kakushi-toride no san-akunin) : Général Rokurota Makabe
1959 : Ankokugai no kaoyaku : Kashimura
1959 : Aru kengo no shogai : Heihachiro Komaki
1959 : Sengoku gunto-den : Rokuro Kai
1959 : Dokuritsu gurentai : Commandant de bataillon
1959 : Nippon tanjo : Prince Yamato Takeru
1960 : Ankokugai no taiketsu : Inspecteur Saburo Fujioka
1960 : Kunisada Chuji : Chuji Kunisada
1960 : Hawai Middouei daikaikusen: Taiheiyo no arashi : Amiral Yamaguchi
1960 : Otoko tai otoko : Kaji
1960 : Les salauds dorment en paix (Warui yatsu hodo yoku nemuru) : Koichi Nishi
1960 : Sararīman Chushingura : Kazuo Momoi
1961 : Osaka jo monogatari : Mohei
1961 : Zoku sararīman Chushingura : Kazuo Momoi
1961 : Le Garde du corps (Yojimbo) : Sanjuro Kuwabatake / Le Samouraï
1961 : Gen to fudōmyō-ō : Fudo-Myo (Immovable Bright King)
1962 : Sanjuro (Tsubaki Sanjūrō) : Sanjūrō Tsubaki / Le Samouraï
1962 : Ánimas Trujano (El hombre importante) : Ánimas Trujano
1962 : Doburoku no Tatsu : Tatsu
1962 : Zoku shachō yōkōki
1962 : Chushingura - Hana no maki yuki no maki : Genba Tawaraboshi
1963 : Taiheiyo no tsubasa : Lt Colonel Senda
1963 : Entre le ciel et l'enfer (Tengoku to jigoku) d'Akira Kurosawa : Kingo Gondo
1963 : Gojuman-nin no isan : Takeichi Matsuo
1963 : Daitozoku : Sukezaemon Naya, alias 'Luzon' (Sinbad dans la version anglaise)
1964 : Shikonmado - Dai tatsumaki : Lord Akashi
1965 : Samouraï : Tsuruchiyo Niiro
1965 : Barberousse (Akahige) : Dr Kyojio Niide, 'Akahige' ['Barberousse']
1965 : Sanshiro Sugata (Sugata Sanshiro) : Shogorō Yano
1965 : Taiheiyo kiseki no sakusen: Kisuka : Omura
1965 : Chi to suna : sergent Kosugi
1966 : Abare Goemon : Abare Goemon
1966 : Le sabre du mal : Toranosuke Shimada
1966 : Kiganjō no bōken : Osami
1966 : Doto ichiman kairi : Heihachirō Murakami
1966 : Grand Prix : Izo Yamura
1967 : Rébellion (Jōi-uchi: Hairyô tsuma shimatsu) de Masaki Kobayashi : Isaburō Sasahara
1967 : Nihon no ichiban nagai hi : Anami, ministre de la guerre
1968 : Gonin no nobushi (feuilleton TV)
1968 : Chikadō no taiyō made : Kitagawa
1968 : Rengo kantai shirei chôkan: Yamamoto Isoroku : Amiral Isoroku Yamamoto
1968 : Gion matsuri : Kumaza
1968 : Duel dans le Pacifique (Hell in the Pacific) : Capitaine Tsuruhiko Kuroda
1969 : Furin kazan : Kansuke Yamamoto
1969 : Eiko e no 5,000 kiro
1969 : Nihonkai daikaisen : Amiral Heihachiro Togo
1969 : Akage : Gonzo
1969 : Shinsengumi : Isami Kondo
1970 : Zatōichi to Yōjinbō : Sassa le yojimbo
1970 : Bakumatsu : Shojiro Goto
1970 : Machibuse : Le yojimbo
1970 : Aru heishi no kake : Tadao Kinugasa
1970 : Gekido no showashi 'Gunbatsu' : Amiral Isoroku Yamamoto
1971 : Dai chushingura (série TV)
1971 : Soleil rouge : Kuroda Jubie
1972 : Koya no so ronin (série TV) : Kujuro Toge
1973 : Koya no yojimbo (feuilleton TV)
1975 : Paper Tiger : Ambassadeur Kagoyama
1976 : Ken to kaze to komoriuta (série TV)
1976 : La Bataille de Midway (Midway) : Amiral Isoroku Yamamoto
1977 : Otoko no shiken
1977 : Muhogai no suronin (série TV)
1977 : Kakushimetsuke sanjo (feuilleton TV)
1977 : Ningen no shōmei : Yohei Gun
1977 : Nippon no don: Yabohen
1978 : Le Samouraï et le Shogun : Seigneur d'Owari
1978 : Nihon no don: kanketsuhen
1978 : Edo no taka (série TV)
1978 : Inubue : Capitaine Murata
1978 : Ogin-sama : Taiko Hideyoshi
1978 : Ako-Jo danzetsu : Tsuchiya
1978 : Tono Eijirō no mito komon
1979 : Kakekomibiru nanagoshitsu (feuilleton TV)
1979 : Winter Kills : Keith
1979 : Kindaichi Kosuke no boken : Kindaichi du futur
1979 : Omitsu doshin o Edo sosamo
1979 : 1941 : Commandant Akiro Mitamura
1980 : 203 kochi : Empereur Meiji
1980 : Shogun (téléfilm) : Seigneur Yoshi Toranaga
1980 : Shogun (feuilleton TV) : Seigneur Yoshi Toranaga
1981 : Sekigahara (TV)
1981 : Musumeyo! Ai to namida no tsubasa de tobe (TV)
1981 : Bungo torimonocho (feuilleton TV)
1981 : Inchon (film) : Saito-San
1981 : Shingo juban shobu dai ichibu (TV)
1981 : Kyukei no koya (TV)
1981 : Suronin makaritoru (feuilleton TV)
1981 : The Bushido Blade : Commandant du Shogun
1982 : Shiawase no kiiroi hankachi (TV)
1982 : Shingo juban shobu dai nibu (TV)
1982 : Suronin makaritoru dai nibu akatsuki no shito (TV)
1982 : À armes égales (The Challenge) : Toru Yoshida
1982 : Shingo juban shobu dai sanbu ai ni iki-ken ni ikiru seishun (TV)
1982 : Suronin makaritoru dai sanbu chikemuri no yado (TV)
1982 : Seiha : Masao Tadokoro
1983 : Yusha ha katarazu (feuilleton TV)
1983 : Suronin makyosashodani no himitsu (TV)
1983 : Jinsei gekijo
1983 : Suronin makaritoru dai yonbu sarumo jigoku nokorumo jigoku (TV)
1983 : Nihonkai daikaisen: Umi yukaba : Amiral Heihachiro Togo
1983 : Suronin makaritoru dai gobu namida ni kieru mikka gokuraku (TV)
1983 : Makyo sessho-tani no himitsu (TV)
1984 : Sanga moyu (série TV)
1984 : Moetechiru hono no kenshi Okita Sohji (TV)
1984 : Umitsubame Jyo no kiseki : pêcheur
1984 : Natsu no deai (TV)
1985 : Le Sang du dragon (Seijo densetsu) : Kozo Kanzaki
1986 : Genkai tsurezure-bushi
1987 : Sicilian Connection : Murai
1987 : Otoko wa tsurai yo: Shiretoko bojo : Dr Junkichi 'Jun' Ueno
1987 : Taketori monogatari : Taketori-no-Miyatsuko
1989 : CF gaaru : Shuichiro
1989 : La Mort d'un maître de thé (Sen no Rikyu) : Rikyu Sen-no
1989 : Haru kuru oni
1991 : Sutoroberi rodo : Taoka
1992 : Kabuto : Lord Ieyasu
1992 : Shadow of the Wolf : Kroomak
1994 : Picture Bride : Le Benshi
1995 : Fukai kawa : Tsukada
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toshiro Mifune

Message par Invité le Sam 17 Nov - 7:44

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum