La rubrique nécrologique du cinéma

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pierre Brice (Winnetou) 1929-2015

Message par El Houba le Dim 7 Juin - 19:41

Winnetou est parti rejoindre le grand Manitou.
Décès de Pierre Brice (1929-2015)

http://www.ouest-france.fr/cinema-mort-de-lacteur-francais-pierre-brice-3459192
avatar
El Houba
Sheriff John Grant
Sheriff John Grant

Messages : 1572
Cartouches : 1964
Réputation : 22
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 69
Localisation : au bord du Rio Bravo

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par Cooper le Dim 7 Juin - 19:56

El Houba a écrit:Winnetou est parti rejoindre le grand Manitou.
Décès de Pierre Brice (1929-2015)

http://www.ouest-france.fr/cinema-mort-de-lacteur-francais-pierre-brice-3459192

Pierre Brice, né Pierre Louis Le Bris le 6 février 1929 à Brest et mort le 6 juin 2015 (à 86 ans) à Paris, ce fut un comédien français, célèbre auprès du public allemand pour avoir incarné l'Apache Winnetou au cinéma et à la télévision, dans des westerns adaptés des romans de Karl May.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En 1962, il rencontre au Festival du film de Berlin le producteur Horst Wendlandt qui lui propose le rôle de l'Indien Winnetou au cinéma. Cela fait de lui une vedette en Allemagne. Par la suite, il interprète ce rôle emblématique en vedette d'un spectacle vivant qui est représenté durant de nombreuses années en Allemagne.

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Dracula is dead

Message par El Houba le Jeu 11 Juin - 17:27

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2015/06/11/l-acteur-christopher-lee-est-mort_4652124_3382.html

Peu de westerns ( Un colt pour 3 salopards, La conquête de l' Ouest-mini série,...) normal quand on s'appelle Christopher LEE alias Dracula plus à l'aise avec le sang des vierges qu'avec celui des desperados !


Dernière édition par El Houba le Jeu 11 Juin - 21:29, édité 3 fois
avatar
El Houba
Sheriff John Grant
Sheriff John Grant

Messages : 1572
Cartouches : 1964
Réputation : 22
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 69
Localisation : au bord du Rio Bravo

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par Cooper le Jeu 11 Juin - 19:11

Christopher Lee est mort: l'acteur britannique, qui a incarné Dracula,
est décédé à l'âge de 93 ans.


Le comte Dracula n'est plus. L'acteur britannique Christopher Lee est décédé à l'âge de 93 ans, a annoncé jeudi 11 juin le quotidien anglais The Telegraph. L'information a été confirmée par The Guardian.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'ancien acteur est mort dimanche dernier à l'hôpital londonien de Chelsea et Westminster, ont précisé plusieurs sources proches de sa famille au journal. Toujours selon le journal, il était traité depuis plusieurs semaines pour des problèmes d'insuffisance respiratoire et cardiaque. C'est sa femme qui a décidé de retarder l'annonce de sa mort à ce jeudi afin de s'assurer que tous ses proches avaient bien été prévenus du décès de l'acteur.

Né le 27 mai 1922 dans le quartier de Belgravia à Londres, c'est l'un des acteurs britanniques les plus prolifiques avec plus de 225 films à son actif. Il est également célèbre pour sa polyvalence artistique : acteur, producteur, orateur, musicien, chanteur, et même photographe.

L'acteur s'était rendu célèbre au début de sa carrière dans les années 50 pour avoir incarné le comte Dracula dans d'innombrables films produits par les studios anglais Hammer, spécialisés dans les films d'horreur. Il avait également joué dans un épisode de la série James Bond "L'Homme au pistolet d'or" en 1974, face à Roger Moore.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mais les quinze dernières années de sa carrière, époque où il effectue un retour éclatant sur le devant de la scène, sont sans doute celles qui ont contribué le plus à sa notoriété. Grâce notamment à des rôles dans La Guerre des étoiles, où il avait incarné le comte Dooku, et le Seigneur des anneaux, l'illustre saga pour laquelle il avait joué le rôle du magicien Saroumane.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par El Houba le Jeu 11 Juin - 22:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
El Houba
Sheriff John Grant
Sheriff John Grant

Messages : 1572
Cartouches : 1964
Réputation : 22
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 69
Localisation : au bord du Rio Bravo

Revenir en haut Aller en bas

Laura Antonelli

Message par El Houba le Lun 22 Juin - 18:06

Une belle italienne est décédée : Laura Antonelli

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2015/06/22/l-actrice-italienne-laura-antonelli-est-morte_4659121_3476.html

Vue dans un western : Un homme nommé Sledge.
avatar
El Houba
Sheriff John Grant
Sheriff John Grant

Messages : 1572
Cartouches : 1964
Réputation : 22
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 69
Localisation : au bord du Rio Bravo

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par L'Impitoyable le Mar 23 Juin - 19:38

Décès de James Horner,
né le 14 août 1953 à Los Angeles et décédé le 22 juin 2015 (à 61 ans), est un compositeur de musique de films américain.

Il est reconnu pour avoir introduit des éléments musicaux électroniques (ceci dès les années 1980 et bien avant que cela ne devienne la norme) et des chœurs dans nombre de ses partitions musicales. Il utilise fréquemment aussi des éléments de musique traditionnelle irlandaise, notamment dans Jeux de guerre, Braveheart ou encore Ennemis rapprochés. Sa formation et son héritage classiques qu'il partage avec John Williams ou Ennio Morricone ainsi que ses deux influences majeures en musique de film font de lui un compositeur particulièrement important et respecté dans l'histoire du septième art.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mort de James Horner, le compositeur oscarisé d’Avatar et de Titanic. Légende de la musique de film et compositeur attitré de James Cameron, James Horner est mort accidentellement aux commandes de son avion, qui s’est écrasé au nord de Santa Barbara.

Pilote émérite, James Horner était aux commandes d’un avion privé qui s’est écrasé le lundi 22 juin 2015 en Californie. A  61 ans, James Horner avait déjà plus de 150 bandes originales à son actif, deux Oscars pour Titanic de James Cameron et sept nominations pour des films aussi célèbres que Braveheart, Aliens, Un Homme d’exception ou encore Apollo 13.

James Horner a commencé sa carrière il y a trente-sept ans en collaborant d'emblée avec de nombreuses légendes du grand écran, telles que Oliver Stone, Wes Craven, Walter Hill, Ted Kotcheff ou encore Peter Yates. Ses deux rencontres les plus marquantes se font en 1985 et en 1986 avec les cinéastes Ron Howard, Jean-Jacques Annaud et James Cameron, dont il devient le compositeur attitré. On lui doit, notamment, la légendaire chanson-phare du Titanic, véritable hymne pour les cinéphile des années 1990, "My Heart Will Go On", composée à quatre mains avec la chanteuse québécoise Céline Dion.  Plus tard, il mettra son talent au profit d'artistes tels que William Friedkin (Jade, 1995) ou encore Terence Mallick (Le Nouveau Monde, 2005).

On peut entendre son travail une dernière fois sur les films The 33 de Patricia Riggen et La Rage au ventre d’Antoine Fuqua.

Arrow https://www.youtube.com/watch?v=c_ut1-qt35I&index=2&list=PL60C0964F3BE24DC2
Arrow https://www.youtube.com/watch?v=IgHvqOORa2I
Arrow https://www.youtube.com/watch?v=9AN04imFDK8
Arrow https://www.youtube.com/watch?v=eUyjdozTjUg

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Considéré comme un pilote expérimenté, James Horner meurt le 22 juin 2015 dans le crash de l'un de ses avions dans la banlieue de Los Angeles.

Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
L'Impitoyable
Colonel Cord McNally
Colonel Cord McNally

Messages : 299
Cartouches : 319
Réputation : 6
Date d'inscription : 21/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par Cooper le Mar 23 Juin - 21:33


_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par BIOMAN le Mer 24 Juin - 20:40

DECES DU COMPOSITEUR : JAMES HORNER (JUIN 2015)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le cinéma américain a perdu l'un de ses plus fameux compositeurs. Auteur de la bande-originale de Titanic, Braveheart ou encore Avatar, James Horner est mort hier, lundi 22 juin, à 61 ans, selon Variety. Oscarisé à deux reprises, il serait décédé dans un accident d'avion près de Santa Barbara (Californie). Si l'on ignore encore les circonstances exactes du drame, on sait déjà que la figure hollywoodienne était seule dans l'appareil, dont elle avait les commandes.

Après le tragique accident, son assistante a réagi sur Facebook. "Nous avons perdu une personne extraordinaire avec un coeur énorme et un talent incroyable, a écrit aujourd'hui, mardi 23 juin, Sylvia Patrycja sur le rédeau social. Il est mort en faisant ce qu'il aimait. Merci à tous pour votre soutien." Compositeur mais également pilote, James Horner, s'est écrasé à une centaine de kilomètres de Santa Barbara (Californie). Un rapport de l'administration aérienne a fait mention du crash de l'avion enregistré au nom de James Horner, même s'il n'a pas été possible de confirmer officiellement l'identité du pilote.

La vie de James Horner, déjà auteur de musiques pour Aliens et Braveheart, va changer en 1997 quand il compose My Heart Will Go On pour le film Titanic. Devenu l'une des bande-originales les plus vendues de l'histoire, le titre, oscarisé deux fois, sera pourtant publiquement égratigné par son interprète, Céline Dion. James Horner lui avait répondu en mai dernier : "Je pense qu'elle a vraiment aimé la chanson, avait-il dit à nos confrères de Purecharts. Je me souviens de sa réaction quand je lui ai chanté My Heart Will Go On moi-même avec ma terrible voix. Elle a accepté de tenter l'expérience. Et elle a commencé à pleurer quand elle l'a interprétée pour la première fois dans son hôtel. (...) Donc elle peut dire ce qu'elle veut..." La diva, bientôt de retour à Las Vegas, a exprimé son chagrin sur Facebook.

Au total, James Horner aura composé plus de 150 musiques pour des films comme Apollo 13, Le Masque de Zorro, Avatar, The Amazing Spider-Man, Braveheart, Jumanji ou encore Troie. "Mon métier - et j'en parle sans arrêt avec James Cameron - est de m'assurer qu'à chaque instant d'un film, le spectateur est susceptible d'être touché au fond de son coeur", confiait-il dans une interview accordée au Los Angeles Times en 2009. Triste coïncidence, sa musique est mise à l'honneur pour les ciné-concerts du chef d'oeuvre Titanic au Palais des congrès à Paris du 26 au 28 juin, la composition de James Horner est interprétée en live, simultanément avec la diffusion du film sur grand écran.
avatar
BIOMAN
John Marston
John Marston

Messages : 219
Cartouches : 256
Réputation : 5
Date d'inscription : 05/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par Cooper le Ven 26 Juin - 15:48

Patrick Macnee, le John Steed de Chapeau Melon et bottes de cuir,
est décédé ce jeudi 25 juin 2015.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'acteur anglais célèbre pour son rôle d'agent très spécial dans la série Chapeau melon et bottes de cuir s'est éteint à 93 ans.

L'acteur britannique Patrick Macnee, star de la série Chapeau melon et bottes de cuir, est mort jeudi à 93 ans à son domicile de Rancho Mirage en Californie.
Plus qu'un acteur de série, c'est une icône qui disparait, l'emblème d'une époque et peut-être le symbole d'une civilisation.

Après une enfance compliquée qu'il évoquera dans ses mémoires - un père alcoolique et une mère homosexuelle, ses années en pension - après des cours d'art dramatiques à Londres, Macnee qui rêve de faire l'acteur s'engage dans la Royal Navy en 42, sort décoré de la guerre et s'envole pour Hollywood avec une obsession : percer. Il écumera les planches, les shows télé 50s - The Girl, La 4e Dimension, l’anthologie Alfred Hitchcock présente - les studios (pour quelques rôles oubliables dans Les Girls de Cukor et Femmes coupables de Robert Wise) avant de revenir en Angleterre au début des années 60 et de décrocher le rôle de sa vie.  

Car c'est évidemment Chapeau Melon et bottes de cuir qui va le rendre à tout jamais célèbre. A l'origine, la série se concentrait sur le Dr David Keel (interprété par Ian Hendry) qui tentait de retrouver les assassins de sa fiancée... John Steed n'était alors que son assistant, un officier du MI5 qui l'aidait dans cette quête de justice. Lorsque Ian Hendry quitte le show, Macnee, ses accessoires, son attitude (le chapeau melon, le parapluie létal, son amour du champagne et son admiration des jolies filles) deviennent progressivement le poumon de la série. Face à lui, les producteurs imposèrent des femmes fortes et sexy (Honor Blackman, Diana Rigg et Joanna Lumley) qui feront de The Avengers (le titre VO) un vrai monument féministe et une vitrine fantasmatique de l'époque. Car de 1961 à 1969, cette série incarna définitivement les swinging sixties, dans toute leur splendeur pop, dans toute leur énergie et sous toutes leurs facettes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Entre le film d'espionnage et l'humour british et nonsensique de Lewis Carroll, Chapeau Melon était un tourbillon esthétique, un maelstrom visuel et sensoriel dont Macnee représentait finalement le centre de gravité, l'élément stable. A l'image de ce chapeau melon qui fonctionnait comme une référence à l'Angleterre edwardienne, Macnee avec ses costumes Savile Row et ses accessoires élégants, avec son flegme inoxydable et son humour pince-sans-rire, incarnait une Angleterre mythologique, son expression nostalgique (mais jamais passéiste) et le gardien des traditions.

Patrick Macnee ne fut pas que Steed, mais au fond, il ne fut rien d'autre. On l'avait aperçu dans un épisode de Columbo, il a joué le comte Iblis dans deux épisodes de Battlestar Galactica en 1978, le scientifiques fou - professeur Plocostomos - dans The Lobster Man from Mars, le loup-garou dans Hurlements de Joe Dante ou l'éleveur de chevaux dans le très mauvais James Bond Dangereusement Votre. Passionné de théâtre, il disait à qui voulait l'entendre que sa plus grande expérience d'acteur avait été son rôle dans Le Limier en 72 à Broadway. Mais pour tous, et à jamais, Patrick Macnee reste l'incroyable, l'élégant, le vénérable John Steed. James Bond, Harry Palmer et Harry Hart (le héros de Kingsman) ont aujourd'hui perdu un des leurs...


Source: Gaël Golhen-SériesTv-Première


_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par Cooper le Ven 26 Juin - 15:51


_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Sergio Sollima

Message par El Houba le Mar 7 Juil - 21:32

Un des 3 Sergio du westerns européen SERGIO SOLLIMA est décédé mercredi 1er juillet à Rome,
à l’âge de 94 ans. La nouvelle a mis le temps à arriver.

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2015/07/04/le-realisateur-italien-sergio-sollima-est-mort_4669997_3476.html
avatar
El Houba
Sheriff John Grant
Sheriff John Grant

Messages : 1572
Cartouches : 1964
Réputation : 22
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 69
Localisation : au bord du Rio Bravo

Revenir en haut Aller en bas

Omar SHARIF

Message par El Houba le Ven 10 Juil - 16:45

http://www.20minutes.fr/cinema/1649919-20150710-acteur-omar-sharif-mort

Vu dans le western : l' or de Mackenna il y a presque "shérif" dans son nom.
avatar
El Houba
Sheriff John Grant
Sheriff John Grant

Messages : 1572
Cartouches : 1964
Réputation : 22
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 69
Localisation : au bord du Rio Bravo

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par Cooper le Ven 10 Juil - 21:01

Omar Sharif décède ce vendredi au Caire à l'âge de 83 ans.
L'Égyptien polyglotte a joué dans plus de soixante-dix films.


Charmeur au regard langoureux et nomade flambeur vivant entre hôtels de luxe et casinos, Omar Sharif, décédé vendredi au Caire à l'âge de 83 ans, était devenu une légende du cinéma grâce à Lawrence of Arabia et Docteur Zhivago.

Omar Sharif est mort d'une crise cardiaque dans un hôpital spécialisé pour les patients atteints d'Alzheimer, selon son agent londonien.La maladie l'avait contraint à s'éloigner des plateaux en 2012, après une dernière apparition dans Rock The Casbah, de Laïla Marrakchi, clôturant une carrière riche de plus de 70 films.

Michel Chalhoub est né le 10 avril 1932 à Alexandrie, dans le nord de l'Égypte, dans une famille de négociants en bois précieux d'origine syro-libanaise.

À 11 ans, sa mère le trouvant trop gros, l'envoie dans une école anglaise, le Victoria college d'Alexandrie, dans l'espoir qu'il y sera moins tenté par la nourriture. L'objectif est atteint et, en plus, il y découvre le théâtre et l'anglais, que ce polyglotte parlera couramment comme le français, l'italien ou encore le grec.

Après des études de mathématiques et de physique à l'Université du Caire, il accepte de travailler cinq ans avec son père, alors qu'il rêve de jouer.

Sa rencontre avec Youssef Chahine fait basculer sa vie. Le réalisateur le fait tourner en 1954 dans Ciel d'enfer.

Ce film marque sa rencontre avec la star égyptienne Faten Hamama, qu'il épouse un an plus tard. Pour elle, Omar Sharif, élevé dans le rite grec-catholique melkite, se convertit à l'islam. Il confiera plus tard se sentir «agnostique».

Fréquemment partenaire de sa femme à l'écran, c'est à ses côtés qu'il joue son premier rôle occidental dans La châtelaine du Liban de Richard Pottier en 1956.

Éclectisme

Six ans plus tard, Lawrence of Arabia de David Lean, où il joue au côté de Peter O'Toole, fait de lui une star internationale. Il remporte le Golden Globe du meilleur second rôle en 1963 et signe avec la Columbia.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

À Hollywood, Omar Sharif décide de se séparer de son épouse car «entouré de belles femmes, j'étais persuadé que j'allais tomber amoureux d'une starlette et je ne voulais pas l'humilier, ni l'empêcher de refaire sa vie».

Incarnation d'un certain «éternel masculin» (titre de son autobiographie parue en 1976), l'acteur à l'élégante moustache et à la voix rauque assurera pourtant n'être plus jamais tombé amoureux et démentira la plupart des conquêtes qui lui seront prêtées.

En 1965, il retrouve David Lean qui le dirige dans Docteur Zhivago pour lequel il reçoit le Golden Globe du Meilleur acteur pour son interprétation du médecin russe.

Très éclectique, il incarne par la suite Gengis Khan, le tsar Nicolas II, le Capitaine Nemo et joue notamment dans Funny girl de William Wyler (1968) avec Barbra Streisand, Mayerling (1968) de Terence Young, Che! (1969) de Richard Fleischer.

Flambeur

Rarement satisfait de ses prestations - «Je suis content de dix secondes dans un film et de dix secondes dans un autre», disait-il -, l'acteur confiera avoir tourné «beaucoup de mauvais films» par nécessité.

Car loin des plateaux de tournage, Omar Sharif est un flambeur. Joueur de bridge professionnel - il a écrit un livre sur le sujet et des jeux vidéo portent son nom -, amateur de courses hippiques, il fréquente assidûment les casinos pour tromper sa «solitude», disait-il.

«Tout l'argent que je gagne, je le perd. Quand j'ai de l'argent, je suis obligé de le dépenser, mais ça ne me gêne pas de ne pas en avoir», assurait-il.

Pour payer ses dettes de jeux, il devra même vendre en urgence le seul appartement qu'il ait jamais possédé, à Paris.
Omar Sharif, dont l'humour était aussi fin que le caractère ombrageux, préférait d'ailleurs mener une vie de «nomade».

«Je suis le seul acteur au monde qui suis étranger partout. J'avais ma valise, j'allais dans les hôtels» de luxe, comme «invité», racontait-il.

Couronné en 2003 par un Lion d'or au festival du film de Venise pour l'ensemble de sa carrière, il avait reçu, en 2004, le César du meilleur acteur pour Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran de François Dupeyron.


Source: La Presse.



_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par shériff Thompson le Jeu 3 Sep - 18:22

Dean Jones, vedette d’« Un amour de Coccinelle », est mort ce 2 septembre 2015
Le Monde.fr avec AFP

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On l’avait découvert au volant de Choupette. L’acteur américain Dean Jones, vedette du film Un amour de Coccinelle est décédé mardi à Los Angeles, a-t-on appris mercredi 2 septembre. Le comédien, qui a joué dans une trentaine de films, était âgé de 84 ans et s’est éteint des suites de la maladie de Parkinson, selon son attaché de presse.

Il avait connu son heure de gloire en tenant le rôle de Jim Douglas, dont la partenaire était une petite Volkswagen douée de raison qui a fait fondre le monde entier. Le succès de ce film devenu un classique de Disney avait engendré plusieurs suites, notamment La Coccinelle à Monte-Carlo (1977). Dean Jones avait également joué dans L’Espion aux pattes de velours (1965) ainsi que dans les séries « Sauvé par le gong » et « Arabesque ».

Natif de l’Alabama, dans le sud des Etats-Unis, et ancien combattant dans la marine américaine, il avait donné la réplique à Joan Fontaine (Until they sail), Elvis Presley (Le Rock du bagne), et Jane Fonda (There Was a Little Girl).

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
shériff Thompson
Wyatt Earp
Wyatt Earp

Messages : 603
Cartouches : 636
Réputation : 9
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par shériff Thompson le Jeu 3 Sep - 18:25

The Love Bug (1968) Full Movie

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
shériff Thompson
Wyatt Earp
Wyatt Earp

Messages : 603
Cartouches : 636
Réputation : 9
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par Cooper le Ven 4 Sep - 18:30

AVIS de DECES : Sylvie Joly

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Elle était la pionnière du one-woman-show. Selon une information du Point, confirmée par l’AFP, l’humoriste Sylvie Joly est morte dans la nuit de jeudi à vendred à l’âge de 80 ans. « Sylvie souffrait d’une maladie de Parkinson sévère, qui n’est pas forcément mortelle. Elle s’est éteinte d’un arrêt cardiaque en fin de nuit, à notre domicile à Paris », a déclaré son époux Pierre Vitry à l’AFP. L’humoriste avait évoqué sa maladie en 2010 dans son autobiographie, C’est votre vrai nom ?, sortie chez Flammarion en 2010.

Du prétoire à la scène

Enfant du 6e arrondissement de Paris, Sylvie Joly était à l’école avec Bernadette Chodron de Courcel, future madame Chirac : « Mes parents ne voulaient pas que je la fréquente parce qu’ils trouvaient qu’elle avait mauvais genre », avait-elle plaisanté dans un entretien accordé au Point en 2012.

Sylvie Jolie fait d’abord des études de droit. Pour l’examen final afin de devenir avocate, elle tombe sur l’adultère. Elle ouvre sa plaidoirie en citant Sacha Guitry : « A l’égard de celui qui vous prend votre femme, il n’est de pire vengeance que de la lui laisser ».

Elle quitte le barreau après cinq ans de carrière pour ouvrir une des premières friperies, Le Saint-Frusquin. Le Tout-Paris, dont Brigitte Bardot, raffole de l’endroit. Mais, sa véritable vocation, c’est la scène.

Son mari, Pierre Vitry, la pousse à réaliser son rêve. Elle fait le cours Simon, l’école Tania Balachova, le Petit Conservatoire de la Chanson de Mireille, le cours de music-hall de l’Olympia, et écrit en été son premier spectacle avec sa soeur, Fanny, âgée de 16 ans.

Une grande dame de l’humour

Au théâtre, elle interprète Ionesco, Tchekhov, Brendan Behan et Marivaux, sous la direction de Tania Balachova et Georges Wilson.

Elle est la première femme en France à monter seule sur scène pour faire un one-woman-show. Elle s’y démarque par un humour féroce, comme dans un de ses plus célèbres sketchs, L’après-diner. Show bourgeois, Ne riez jamais d’une femme qui tombe, La vie, c’est pas de la rigolade, elle enchaîne les spectacles, rythmé par ce célèbre gimmick : « Absolument, absolument ». « Une authentique givrée », écrit France Soir.



La marraine d’une génération de comiques

A la télévision, elle apparaît dans la série Palace, réalisée par Jean-Michel Ribes. Sylvie Joly fut la marraine de bien des humoristes français comme Dany Boon ou Pierre Palmade, dont elle mettra en scène les premiers spectacles.

L’humoriste s’est également illustrée au cinéma, notamment dans Le Miraculé de Jean-Pierre Mocky, pour lequel elle avait été nommée au César en 1987. Elle incarne à merveille une grande bourgeoise aux côtés de Jacques François dans Les Couloirs du temps : Les Visiteurs 2. Son dernier rôle au cinéma remontait à 2007, dans L’Auberge rouge de Gérard Krawczyk.

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par Cooper le Ven 4 Sep - 18:34

Ici Sylvie Joly aux côtés de Jacques François, dans Les Couloirs du temps : Les Visiteurs 2
Film produit en 1997 réalisé par Jean-Marie Poiré.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Une des plus grandes figures du Western : Maureen O' Hara

Message par El Houba le Sam 24 Oct - 23:32

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2015/10/24/mort-de-l-actrice-irlandaise-maureen-o-hara_4796428_3382.html

Adieu Maureen , on t'aimais bien
avatar
El Houba
Sheriff John Grant
Sheriff John Grant

Messages : 1572
Cartouches : 1964
Réputation : 22
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 69
Localisation : au bord du Rio Bravo

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par Tyrone le Dim 25 Oct - 16:46

RIP Maureen O'Hara


Tribute to Maureen O'Hara 1920-2015
"When Irish Eyes Are Smiling"


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merveilleux souvenir que cette scène dans ce western
John Wayne spanks Maureen O'Hara in McLintock!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     Shoot First ... or Die * That is The Question !       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] ~
avatar
Tyrone
Shérif Dan Blaine
Shérif Dan Blaine

Messages : 9379
Cartouches : 11418
Réputation : 15
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 59
Localisation : Far West

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par The Wraith le Lun 26 Oct - 20:42

Toutes ces disparitions sont toujours une bien triste nouvelle pour les cinéphiles que nous sommes ... Eh oui malheureusement, nous ne sommes que de passage sur cette bonne vieil planète Terre !

Pour info, Maureen O'Hara (née Maureen FitzSimons) une actrice irlandaise née à Dublin (Irlande) le 17 août 1920 et morte donc le 24 octobre 2015 à Boise (Idaho, États-Unis). Elle débute avec L'auberge de la Jamaïque et Quasimodo où elle partage l'affiche avec Charles Laughton. Prise sous contrat par la RKO (qui la cèdera bientôt à la Fox), elle commence une carrière à Hollywood ; elle a 19 ans. Aux États-Unis, elle tourne beaucoup, notamment sous la direction de John Ford en compagnie de John Wayne (L'Homme tranquille ou Rio Grande).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Elle était, avec Rita Hayworth, la rousse flamboyante la plus célèbre de l'âge d'or d'Hollywood. Maureen O'Hara, la sexy ''reine du Technicolor'' est décédée samedi 24 octobre, à Boise dans l'Idaho à l'aube de ses 95 ans. Souvenez-vous, dans L'Homme tranquille, cette Irlandaise née en 1920 et ses sublimes yeux verts donnaient la réplique à John Wayne.

"C'est le cœur triste que nous annonçons que Maureen O'Hara est décédée aujourd'hui dans son sommeil de causes naturelles", a précisé sa famille dans un communiqué cité par le quotidien irlandais Irish Times. "Maureen était notre mère, grand-mère, arrière-grand-mère et amie bien-aimée. Elle est morte en paix entourée de sa famille alors qu'ils célébraient sa vie en écoutant la musique de son film préféré, L'homme tranquille'', précise le message.

Maureen O'Hara n'aura jamais eu d'Oscars de sa carrière

Surnommée la ''Reine du Technicolor'', elle avait été mise en valeur par l'apparition des films en couleur. Avec sa chevelure rousse flamboyante, elle était très vite devenue une icône du cinéma. Maureen O'Hara marquera l'âge d'or hollywoodien en tournant des films avec John Ford, dont elle était la muse. Alfred Hitchcock fera aussi d'elle l'une des figures de son cinéma dès les années 30, tout comme Jean Renoir.

Malgré sa longue carrière et sa renommée mondiale, Maureen O'Hara ne sera jamais nommée aux Oscars. Elle recevra pourtant, en novembre 2014, un Oscar d'Honneur décerné par les Governors Awards. Sexy et glamour, elle mena une vie fougueuse à la ville comme à l'écran. Mariée trois fois, elle aura une fille Bronwyn FitzSimons Price.


REPOSE EN PAIX MAUREEN !!! Sad
avatar
The Wraith
Phantom
Phantom

Messages : 375
Cartouches : 409
Réputation : 8
Date d'inscription : 13/07/2015
Localisation : LE NEANT

Revenir en haut Aller en bas

Décès de Dora Doll (2015)

Message par El Houba le Mar 17 Nov - 22:09

Pas de western à son actif , mais des rôles intéressants dans le cinéma français.
http://www.telerama.fr/cinema/deces-de-la-comedienne-dora-doll,134285.php
avatar
El Houba
Sheriff John Grant
Sheriff John Grant

Messages : 1572
Cartouches : 1964
Réputation : 22
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 69
Localisation : au bord du Rio Bravo

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par Tyrone le Mer 18 Nov - 6:46

Elle a joué dans : Fernand Cowboy (1956)
(comedy/western)
http://www.imdb.com/title/tt0157631/?ref_=ttfc_fc_tt

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIP Dora.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     Shoot First ... or Die * That is The Question !       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] ~
avatar
Tyrone
Shérif Dan Blaine
Shérif Dan Blaine

Messages : 9379
Cartouches : 11418
Réputation : 15
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 59
Localisation : Far West

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par El Houba le Mer 18 Nov - 13:47

Bien vu Tyrone
avatar
El Houba
Sheriff John Grant
Sheriff John Grant

Messages : 1572
Cartouches : 1964
Réputation : 22
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 69
Localisation : au bord du Rio Bravo

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par Cooper le Jeu 19 Nov - 22:21

Elle s'était fait connaître par des seconds rôles dans "Quai des orfèvres" ou "Touchez pas au grisbi", et son visage était familier pour les téléspectateurs de séries des années 80 et 90. La comédienne Dora Doll est décédée dimanche à 93 ans.

L'actrice Dora Doll, au visage devenu familier des spectateurs dans les années 50 pour ses seconds rôles dans des films comme Quai des orfèvres, French Cancan ou Touchez pas au grisbi, et des téléspectateurs des années 80 et 90 pour ses téléfilms comme Le Château des Oliviers, L'instit ou Cap des Pins, est décédée dimanche 15 à l'âge de 93 ans à Saint-Gilles (Gard), a annoncé sa famille.

Elle a été mariée à l'acteur Raymond Pellegrin (avec qui elle a eu une fille, Danielle) et avec le chanteur François Deguelt, et a également eu une liaison avec Jean Gabin.

Son physique avantageux lui a valu de nombreux rôles de femmes de petite vertu et de séductrices mais ses réalisateurs et partenaires ont loué ses talents d'actrice, et elle a ainsi joué aussi des rôles de patronne de café, de comtesse, de femme au foyer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De son vrai nom Dorothea Hermina Feinberg, elle était née à Berlin en 1922 et était arrivée très jeune à Paris avec ses parents. A la fin des années 30 elle avait fait de la figuration dans des films de Marc Allégret, Marcel Carné (Hôtel du Nord) ou Marcel L'Herbier, puis avait commencé à jouer des seconds rôles dans des films de Julien Duvivier (Untel père et fils) ou Abel Gance (Paradis perdu), avant d'être remarquée en 1947 dans Quai des Orfèvres d'Henri-Georges Clouzot.

Elle tournera au total quelque 150 films, dont Touchez pas au grisbi (Jacques Becker, 1954), Napoléon (Sacha Guitry, 1954), French Cancan (Jean Renoir, 1955), Nana (Christian-Jaque, 1955), Chiens perdus sans collier (Jean Delannoy, 1955) ou Elena et les hommes (Jean Renoir, 1956).

Des réalisateurs comme Henri Verneuil (Mélodie en sous-sol), Philippe de Broca (L'incorrigible), Bertrand Blier (Calmos), Claude Chabrol (Violette Nozière, L'Enfer), Ettore Scola (La nuit de Varennes), Jean-Jacques Annaud (La victoire en chantant, Coup de tête) feront appel à elle.

Elle jouera aussi à Hollywood en 1957 dans Le bal des maudits, un film de guerre d'Edward Dmytryk (avec Montgomery Clift et Marlon Brando), et en 1977 dans Julia de Fred Zinnemann (avec Jane Fonda).

Dans la deuxième partie de sa carrière elle jouera aussi au théâtre (dans une vingtaine de pièces) et dans des téléfilms (Maigret, Médecins de nuit, Le Château des Oliviers, Les coeurs brûlés, L'instit, Cap des Pins), et aura encore quelques petits rôles au cinéma comme dans Diabolo Menthe (Diane Kurys, 1977), Je vous trouve très beau (Isabelle Mergault, 2005), Comme t'y es belle! (Lisa Azuelos, 2006) ou Jacquou le Croquant (Laurent Boutonnat, 2007), sa dernière apparition sur le grand écran.

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7212
Cartouches : 8446
Réputation : 41
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 49
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique nécrologique du cinéma

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum